/sports/baseball
Navigation

Les Blue Jays se réveillent trop tard

Les Blue Jays se réveillent trop tard
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Blue Jays de Toronto n’ont pas entamé le match du bon pied, jeudi à Kansas City, et une poussée tardive n’aura pas eu les effets escomptés, eux qui se sont inclinés 7 à 5 contre les Royals.

La formation torontoise s’est rapidement creusé un fossé pratiquement insurmontable. Après quatre manches, la troupe de Charlie Montoyo tirait de l’arrière 7 à 0.

Un double lors de leur premier tour au bâton, ainsi que deux autres à leur quatrième présence à la plaque, ont permis à l’équipe locale d’inscrire trois de ses sept points. Un triple de Nicky Lopez a aussi permis d’ajouter un point supplémentaire pour les Royals.

C’est toutefois deux erreurs du joueur de troisième but Cavan Biggio, lors des troisième et quatrième manches, qui a changé l’allure du match. Sa première faute a accordé un point aux Royals, alors que la seconde en a coûté deux.

Les Blue Jays ont répliqué pour la première fois à leur septième tour au bâton. Un double de Joe Panik, un simple de Rowdy Tellez et un ballon sacrifice de Josh Palacios ont permis à la seule équipe canadienne du baseball majeur de réduire l’écart à trois points.

Vladimir Guerrero fils a aussi cogné une longue balle en solo, lors de la manche suivante.

Le partant des Blue Jays, Anthony Kay (0-1), a connu une sortie difficile, lui qui a accordé six coups sûrs et cinq points, dont quatre étaient mérités, en trois manches et un tiers de travail. C’est Jakob Junis (1-0) qui a hérité de la victoire dans le camp adverse.