/entertainment/shows
Navigation

Bernard Gilbert quitte Le Diamant

piano Diamant
Simon Clark/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

En poste depuis le début de l’année 2018, Bernard Gilbert, directeur général et directeur de la programmation, quitte Le Diamant. Sa succession s’organisera au cours des prochaines semaines.

L’homme de lettres et gestionnaire a remis sa lettre de démission et elle a été acceptée par le conseil d’administration du Diamant. Elle sera en vigueur à partir du 23 avril.

« Après avoir démarré la Maison de la littérature, puis Le Diamant, plus maintenant 13 mois de pandémie, je ressens le besoin de ralentir, du moins un temps. Je veux consacrer plus de temps à l’écriture et reprendre des mandats de consultation en art et culture », a-t-il indiqué, vendredi, dans un communiqué de presse émis en fin d’après-midi par Le Diamant.

Départ fulgurant

Bernard Gilbert vient de publier son quatrième roman, intitulé Les singes bariolés, chez Québec Amérique.

« Le Diamant a connu un départ fulgurant grâce à Bernard Gilbert qui a su s’entourer d’une équipe énergique et dédiée. La culture a toujours été au cœur de sa vie et son grand savoir-faire lui aura permis de jeter les bases solides sur lesquelles nous pourrons dorénavant nous appuyer », a fait savoir Lynda Beaulieu, présidente du Diamant. 

Elle a tenu à souligner le travail exceptionnel de Bernard Gilbert, qui, malgré la pandémie, a réussi à garder Le Diamant vivant et en bonne santé.

« Sa programmation éclectique a permis à des milliers de spectateurs de venir visiter et admirer Le Diamant », a-t-elle ajouté.

Robert Lepage, Lynda Beaulieu et la grande famille du Diamant et d’Ex Machina lui souhaitent le meilleur des succès dans ses futurs projets. 

Succession

Le conseil d’administration du Diamant discutera, au cours des prochaines semaines, de sa succession.

Bernard Gilbert était à la tête de la Maison de la littérature et du festival Québec en toutes lettres lorsqu’il a accepté, à l’été 2017, le poste de directeur général et de la programmation du Diamant, qui a ouvert ses portes à la fin de l’été 2019.

L’homme était un habitué de l’univers lepagien. Il a été directeur de production des opéras La Damnation de Faust, 1984, The Rake’s Progress, Le Rossignol et autres fables et la tétralogie Le Ring, de Wagner, conçus par Ex Machina et mis en scène par Robert Lepage entre 2004 et 2013.