/travel/destinations/quebec
Navigation

25 beaux campings qui ont encore des places

Mais dépêchez-vous de réserver si vous voulez un beau site en prévision des vacances d’été

Coup d'oeil sur cet article

Le Journal a discuté de la ruée vers le grand air avec trois spécialistes du camping : Marie-France Bornais (auteur de Le Québec en Camping), Simon Boivin (porte-parole de la Sépaq) et Julie Brodeur (auteure de Le meilleur du Québec et Le journal de mes vacances en camping).

• À lire aussi: Ruée vers les campings du Québec

Voici leurs conseils et coups de cœur de sites de camping où il est toujours possible – au moment d’écrire ces lignes – de réserver une place pour cet été. Pour réserver les fins de semaine et les vacances de la construction, il faut faire très vite. 

Montérégie  

Camping KOA Montréal-Sud

Camping KOA Montréal-Sud
Photo Marie-France Bornais
Camping KOA Montréal-Sud

« Camping paisible, super pour les voyageurs et les gens qui veulent s’installer à proximité de Montréal pour explorer les attraits des environs. On y trouve une piscine, des jeux pour les enfants, une section boisée au bord d’un ruisseau pour les tentes et beaucoup de services. J’ai craqué pour la “cabane à miel” de Bernard et pour le poulailler ! » – (M.-F. B.)  

Outaouais  

Camping Saint-André-Avellin

Photo Marie-France Bornais

« Ce camping familial très bien tenu est aménagé dans un beau domaine boisé, en bordure de la rivière Petite-Nation. Les enfants peuvent lâcher leur fou dans la piscine, les jeux d’eau et sur la mini-piste de BMX. Outre les sites pour les VR, on trouve aussi de beaux sites rustiques pour les tentes, au bord de l’eau. » – (M.-F. B.)  


Parc national de Plaisance

Photo courtoisie, SEPAQ

« Cette presqu’île est située en Outaouais, sur le bord de la rivière du même nom. On y retrouve de belles pistes cyclables et de beaux longs sentiers bien aménagés. »

Plus d’une centaine d’emplacements de camping aménagés avec ou sans services pour tentes et VR. Les campings sont tous dans le secteur des Presqu’Îles. – (J. B. et S. B.)  


Centre touristique du Lac-Simon

Centre touristique du Lac-Simon
Photo courtoisie, SEPAQ
Centre touristique du Lac-Simon

« Au cœur de l’Outaouais, entre eau et forêt, le Centre touristique du Lac-Simon est une station de villégiature incontournable au Québec : plage de 2 kilomètres, eaux claires, sable fin et chaud, sports nautiques, sentiers multifonctionnels... Le terrain de camping est situé dans une plantation de pins blancs et de feuillus. Il comporte 326 emplacements (75 emplacements saisonniers, 79 trois services, 100 deux services et 72 sans service). » – (S. B.)  

Saguenay-Lac-Saint-Jean  

Camping Vauvert sur le Lac-Saint-Jean

Camping Vauvert sur le Lac-Saint-Jean
Photo Marie-France Bornais
Camping Vauvert sur le Lac-Saint-Jean

« Aménagé dans une zone de villégiature près de Dolbeau-Mistassini, ce terrain permet aux campeurs d’avoir accès à une très belle plage sur le lac Saint-Jean. La baignade, les activités nautiques et le vélo sont donc à l’honneur ! Les sites sont d’une belle taille et souvent séparés par des écrans végétaux et les infrastructures, récentes. » – (M.-F. B.)  

Québec, Capitale-Nationale  

Parc national de la Jacques-Cartier

Parc national de la Jacques-Cartier
Photo Marie-France Bornais
Parc national de la Jacques-Cartier

« Rendez-vous des amateurs de randonnée pédestre, de canot et de kayak, ce parc national situé à quelques minutes de Québec offre un cadre naturel exceptionnel dans une des plus belles vallées glaciaires de la province. Les campeurs peuvent s’installer sur de grands sites boisés. J’en profite pour recommander le secteur de l’Escarpement, qui ouvre cette année : il est vraiment beau et bien conçu ! » – (M.-F. B.)  


La Vallée Bras-du-Nord

« Un immense parc où il y a beaucoup de vélos de montagne et de sentiers de randonnée. Un endroit vivant et dynamique mené par une belle petite équipe. Le petit motel-restaurant est le point de ralliement de toutes les activités. »

Trois secteurs de camping : camping de la vallée (camping rustique), camping Shannahan (sans eau courante) et camping Etsanha (30 terrains pour les roulottes et véhicules récréatifs et 60 sites de camping rustique). – (J. B.)  


Parc naturel régional de Portneuf

« Il est possible d’y camper près des gorges de la rivière Sainte-Anne. On y retrouve une belle plage et des ruines industrielles. Les gens y font du kayak et de l’escalade. » Le secteur des gorges de la rivière Sainte-Anne est le seul secteur avec des blocs sanitaires complets. – (J. B.)  


Réserve faunique de Portneuf

Réserve faunique de Portneuf
Photo courtoisie, SEPAQ
Réserve faunique de Portneuf

« Les plus beaux attraits de cette réserve faunique : les chutes de la Marmite, le secteur de la coulée creuse, le sentier du Cap-à-l’Aigle, le sentier des Urubus et le site exceptionnel du camping Bellevue et ses deux sentiers pédestres (45 emplacements aménagés sans services bénéficiant d’un bloc sanitaire et 19 emplacements rustiques [avec toilettes sèches] situés au lac Lapeyrère et le long des rivières Bostonnais et Blanche). » – (S. B.)  

Mauricie  

Camping Paradiso (Notre-Dame-du-Mont-Carmel)

Camping Paradiso
Photo MFBornais
Camping Paradiso

« Ce camping fleuri et méticuleusement entretenu a un petit air tropical ! Les campeurs profitent d’infrastructures de qualité. Ils apprécieront les sites à entrée/sortie directe pour les VR. Il y a une piscine familiale à ambiance des Caraïbes, des jeux d’eau et une zone de détente dédiée aux adultes, avec
piscine et spa. » – (M.-F. B.)  


Parc de la Rivière Batiscan

« Beau camping familial situé au bord d’une rivière où on peut se baigner et amener son chien. Plusieurs activités, dont une via ferrata et un parcours aérien en forêt. » Camping 3 services, 2 services et aménagé sans service.– (J. B.)  

  • Trois entrées : secteur Barrage, 200, chemin du Barrage, Saint-Narcisse ; secteur Murphy, 575, route 352, Saint-Stanislas ; secteur Grand-Bassin, 522, rang des Forges, Sainte-Geneviève-de-Batiscan      
  • https://parcbatiscan.ca   

Réserve faunique Mastigouche

Réserve faunique Mastigouche
Photo courtoisie, SEPAQ
Réserve faunique Mastigouche

« Au camping du lac Saint-Bernard, on retrouve 73 emplacements aménagés sans services, 16 avec un service (eau) et cinq en location saisonnière. Une rive sablonneuse se trouve à proximité. Les campings semi-aménagés du lac de la Bouteille (secteur Bouteille) et du lac aux Sables (secteur Catherine) sont très populaires, car on y retrouve des toilettes et l’eau courante (non potable). Près d’une centaine d’autres emplacements de camping rustique sont répartis sur le territoire à proximité des accueils et des attraits. » – (S B)  


Réserve faunique du Saint-Maurice

Réserve faunique du Saint-Maurice
Photo courtoisie, SEPAQ
Réserve faunique du Saint-Maurice

« Lors de votre visite de la réserve faunique du Saint-Maurice, ne manquez pas ses plus beaux attraits : la chute du Vent, le belvédère du lac Huguette, le rocher Steamboat, les chutes Dunbar, les sentiers de randonnée du lac Normand et les nombreuses rives sablonneuses. Trois secteurs de camping regroupent plus de 90 emplacements. Camping Dunbar : sites aménagés sans services ; Camping Tousignant : sites aménagés sans services ; Camping du Lac-Normand : sites aménagés sans services, sites avec 1 service (eau) et site de camping rustique. » – (S B)  

  • Accueil Matawin, 99, chemin de la Matawin, route 155, Trois-Rives     
  • www.sepaq.com/rf/stm/   

Laurentides  

Camping Chutes-aux-Iroquois (Labelle) 

Camping Chute-aux-Iroquois
Photo Marie-France Bornais
Camping Chute-aux-Iroquois

« Installé au bord de la rivière Rouge, dans un secteur de très belles plages de sable, ce camping du réseau Camping Union mérite le détour. On y trouve plusieurs sites ombragés, une piscine chauffée, des jeux d’eau et un grand terrain de jeux pour les enfants. C’est un coin de pays intéressant pour le vélo, la randonnée pédestre et la pêche. » – (M-F B)  


Parc national du Mont-Tremblant

Parc national du Mont-Tremblant
Photo courtoisie, SEPAQ
Parc national du Mont-Tremblant

« Avec ses six grandes rivières, ses 400 lacs et ruisseaux, ce grand territoire de 1510 km2 est un véritable paradis pour les canoteurs ! Au programme : confort du camping aménagé et charme rustique des sites plus rudimentaires. Plus de 887 emplacements vous sont offerts dans le parc. » – (S B)  


Parc national d’Oka

Parc national d’Oka
Photo courtoisie, SEPAQ
Parc national d’Oka

« Le parc national d’Oka se démarque par sa grande plage de sable fin et la richesse de son patrimoine historique et naturel. Aménagé au cœur d’une végétation abondante, le camping compte des emplacements 3 services (eau, électricité et égout), 2 services (eau et électricité), 1 service (électricité) et sans services pouvant accueillir les tentes et les véhicules récréatifs. » – (S B)  

Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine  

Corporation du parc de Gros-Cap (IDLM)

Corporation du parc de Gros-Cap
Photo Marie-France Bornais
Corporation du parc de Gros-Cap

« Si vous avez la chance d’aller aux îles de la Madeleine, voici un excellent camp de base ! Le camping se trouve à quelques minutes du traversier, dans un secteur très prisé pour la planche à voile et le kitesurf. On y trouve plusieurs options pour tous les types d’équipements, et les Salines (prêt-à-camper) sont irrésistibles. » – (M-F B)  

Côte-Nord  

Camping Boréal (Baie-Comeau)

Camping Boréal
Photo Marie-France Bornais
Camping Boréal

« Joyau de la Côte-Nord, ce camping récent, unique en son genre, est pensé pour la famille. Il y a des activités à profusion, y compris une piscine et des glissades d’eau. Les installations sont de grande qualité et les sites sont aménagés dans une grande clairière ou dans des boucles boisées. » – (M-F B)  

Lanaudière  

Parc régional de la forêt Ouareau

« Situé dans Lanaudière, on y retrouve un réseau de sentiers d’environ 100 km de tous les niveaux, des rivières à explorer en canot et des terrains de camping répartis dans quatre secteurs : les Contreforts, le Pont-Suspendu (petite plage, sentier d’hébertisme), la Rivière et la Grande-Jetée. »

50 sites pour tentes ou VR (3 sites accessibles uniquement à pied) et bloc sanitaire à l’accueil, sites sans services, toilettes sèches. Les chiens en laisse sont admis. – (J B)  

Cantons-de-l’Est  

Parc national du Mont-Mégantic

« Un superbe parc avec de nombreux sentiers de randonnée, plusieurs activités et des points de vue à couper le souffle : 39 emplacements de camping dans le secteur de Franceville, dont 16 aménagés sans services et 21 avec eau et électricité ; 39 nouveaux emplacements dès cet été, soit 17 emplacements sans services, 8 avec électricité et 14 avec eau et électricité (boucle Syénite et Gabbro) ; 13 plates-formes de camping rustique dans le secteur de l’Observatoire. » – (J B)  


Parc national du Mont-Orford

Parc national du Mont-Orford
Photo courtoisie, SEPAQ
Parc national du Mont-Orford

Le parc national du Mont-Orford accueille ses visiteurs dans des forêts matures dominées par l’érable à sucre. Trois secteurs de camping s’offrent aux visiteurs : Secteur du Lac-Stukely (familial, avec 275 emplacements aménagés avec ou sans services pour les tentes et les véhicules récréatifs) ; Camping Le Vallonnier : 14 plates-formes de camping rustique ; secteur du Lac-Fraser : 149 emplacements de camping aménagés avec ou sans services pouvant accueillir les tentes et les véhicules récréatifs, dans une forêt de feuillus, dont 50 emplacements avec électricité. – (S B)  

Centre-du-Québec  

Camping des Voltigeurs

Camping des Voltigeurs
Photo courtoisie, SEPAQ
Camping des Voltigeurs

« Le Camping des Voltigeurs est un immense espace de nature situé sur le bord de la rivière Saint-François. On y retrouve de vastes sites ombragés, des infrastructures fraîchement rénovées et de nombreux attraits touristiques. Dessinées en boucles, les cinq zones du camping sont situées près des services communautaires. Elles totalisent près de 300 emplacements : 119 avec 3 services, 84 avec 2 services (eau et électricité), 56 avec électricité et 21 sans services. » – (S B)  

Abitibi-Témiscamingue  

Parc national d’Aiguebelle

Parc national d’Aiguebelle
Photo courtoisie, SEPAQ
Parc national d’Aiguebelle

« Le parc national d’Aiguebelle se démarque par divers phénomènes géologiques : marmites de géants, coussins volcaniques... Une passerelle haute de 22 mètres permet de franchir une faille gigantesque pour une traversée remplie d’émotions. Camping Abijévis (secteur Mont-Brun) : 42 emplacements pouvant accueillir les tentes ou les véhicules récréatifs, aménagés sans services et avec 1 ou 2 services. Camping Ojibway (secteur Taschereau) : situé près du lac Loïs, dix emplacements aménagés sans services pour tentes seulement. Les chiens tenus en laisse sont autorisés. » – (S B)  


Réserve faunique La Vérendrye

Réserve faunique La Vérendrye
Photo courtoisie, SEPAQ
Réserve faunique La Vérendrye

« Les 800 km de circuits de canot-camping aménagés sur lacs, rivières et réservoirs en font un lieu incontournable pour les pagayeurs. Plus de 40 sites de camping rustique sont répartis sur le territoire, situés à proximité d’un plan d’eau. Au total, plus de 1250 emplacements de camping sont répartis sur le territoire de la réserve faunique. » – (S B)  

  • Bureau administratif du secteur Abitibi-Témiscamingue, 1070, 3e avenue Est, Val-d’Or     
  • www.sepaq.com/rf/lvy/   

Parc national d’Opémican

Parc national d’Opémican
Photo courtoisie, SEPAQ
Parc national d’Opémican

« La localisation du parc, à cheval entre la forêt boréale et la forêt feuillue, entraîne la formation d’habitats riches, abritant une grande biodiversité, dont des espèces vulnérables. Deux secteurs de camping : secteur de la Pointe-Opémican et secteur de la Rivière-Kipawa. Boucles de camping totalisant 59 emplacements boisés situés à proximité des aires de services et de récréation : boucle des Draveurs (emplacements deux services), boucle des Cageux (emplacements deux services et emplacements sans services). Aussi, le camping de la Paroi-aux-Faucons pour le camping rustique. » – (S B)  

LE QUÉBEC EN CAMPING : quelques chiffres   

  • On compte environ 1000 terrains de camping au Québec     
  • Dans ces 1000 terrains, on compte près de 115 000 emplacements de camping     
  • Le taux d’occupation moyen était de 74,9 % en 2020          

SOURCE : Enquête sur la fréquentation des terrains de camping du Québec pour 2020 réalisée par l’Institut de la Statistique du Québec pour le ministère du Tourisme (2020).