/travel/destinations/quebec
Navigation

Cap vers l’ouest pour des vacances au Témiscamingue

Kayak, Lac Temiscamingue, Abitibi-Temiscamingue, QC, Canada
Photo courtoisie, SEPAQ/Mathieu Dupuis

Coup d'oeil sur cet article

 

En collaboration avec

Filant vers le Témiscamingue, guidé par un sentiment de liberté qui s’accentue à chaque kilomètre parcouru, notre esprit aventurier s’éveille à l’approche de ce vaste territoire naturel qui nous amène plus loin! Parce que chaque sentier arpenté, chaque lac exploré, chaque produit du terroir savouré mène à la découverte, on se promet de s’y évader plusieurs jours. 

Le Témiscamingue révèle ses richesses à l’extrême ouest du Québec, au sud de l’Abitibi, à la frontière de l’Ontario. Le long de ce «road trip» de 700 km au départ de Montréal, empruntant le chemin le plus court du côté de la province voisine en direction d’Ottawa, la forêt mixte, les étendues d’eau et les paysages de plus en plus majestueux composent la prémisse de ces vacances inoubliables.

Que ce soit pour la tranquillité de la nature, les paisibles balades sur l’eau et en sentiers ou pour des expériences d’escalade et de VTT palpitantes. Pour la quiétude entourant la contemplation des paysages et la visite des musées ou pour la frénésie d’une pêche abondante et d’une chasse réussie... Le Témiscamingue se vit à travers ses nuances et la simplicité de ses expériences.

Aventure dans la nature

Son territoire de près de 20 000 km2, constitué à 95% de lacs et de forêts, représente un véritable terrain de jeux pour les adeptes de plein air. Telle une invitation à vivre au rythme de la nature, à assouvir une soif de grands espaces, à arrêter le temps pour revenir à l’essentiel et ce, en toute sécurité.

C‘est le rendez-vous des plaisirs nautiques sur ses nombreux (7 500) lacs et cours d’eau, dont le lac Témiscamingue, le lac Kipawa et la célèbre rivière du même nom, pour s’adonner notamment au kayak, au canot, au pédalo, à la voile, au surf à pagaie et à la baignade.

Plusieurs se pratiquent au parc Opémican, le dernier-né des parcs nationaux de la SEPAQ, qui multiplie aussi les activités terrestres, comme la randonnée pédestre et le vélo au cœur d’environnements enchanteurs.

L’application Accès Plein Air guide d’ailleurs les sportifs à travers des dizaines de kilomètres de chemins à parcourir, dont le réseau de sentiers Récré-eau des Quinze, celui de la Pointe-aux-roches à Latulipe-et-Gaboury, de parcours pagayables et de pistes cyclables du Témiscamingue jusqu’en Abitibi.

Kayak, Lac Temiscamingue, Abitibi-Temiscamingue, QC, Canada
Photo courtoisie, MRC de Témiscamingue

Les adeptes des hauteurs se mesureront aux parois du Rappel du Nord Chibekana à Ville-Marie, dont les voies d’une longueur de 15 mètres favorisent l’initiation, tout en suscitant l’émerveillement des grimpeurs chevronnés.

Sport, chasse et pêche

Chasseurs et pêcheurs en herbe ou expérimentés pourraient bien connaître des expériences miraculeuses au Témiscamingue, puisque plusieurs des 40 pourvoiries proposent d’apprivoiser ces activités en compagnie d’un guide à l’affût des meilleurs sites. Impossible de ne pas devenir accros! L’ours, l’orignal, le canard, les petits gibiers, le doré, le brochet, l’achigan à petite bouche, l’esturgeon, la truite... Ça grouille sur le territoire.

Un arrêt chez L’Gros Trappeur Fourrures à Nédélec s’impose ensuite, pour rencontrer un trappeur de 4e génération et se procurer des produits qui vous tiendront au chaud en prévision de la saison froide.

Tentés par l’exploration du territoire en VTT, il suffit d’emprunter la centaine de kilomètres de sentiers qui sillonnent la MRC, dont les conditions variées combleront tous les types de conducteurs.

Débordant de saveurs locales

Kayak, Lac Temiscamingue, Abitibi-Temiscamingue, QC, Canada
Photo courtoisie, MRC de Témiscamingue

Parce que tant d’aventures et de plaisirs ouvrent forcément l’appétit, le savoir-faire des artisans locaux permet de se rassasier de toutes les saveurs du Témiscamingue. Cueillette de champignons avec le duo passionné autochtone The Wild Basket à Timiskaming First Nation, découverte des serres de la Ferme maraîchère l’Éden Rouge et des alcools de fraises de la Ferme Nordvie à Saint-Bruno-de-Guigues, visite guidée du Verger des tourterelles à Duhamel-Ouest, arrêts à la Fromagerie Au Village à Lorrainville et aux Chocolats Martine à Ville-Marie, font partie des haltes gourmandes à ne pas manquer.

Planifiez votre séjour lorsque les conditions seront favorables en vous rendant au tourismetemiscamingue.ca 

Saviez- vous que?   

  • Le mot «Témiscamingue» signifie «eau profonde» en langue algonquine, faisant référence au lac du même nom dont la profondeur est de 120 mètres et sa longueur, 108 km !     
  • Le territoire du Témiscamingue ne se situe pas dans le Grand Nord. Lorsqu’on l’observe sur une carte, on constate qu’il est à la même hauteur que la ville de Québec et qu’il profite donc d’un climat très agréable.     
  • La rivière Kipawa, rivière d’eau vive de calibre internationale, illustre les billets de 10$ et fut le lieu de tournage de plusieurs productions hollywoodiennes dans les années 20.           

Le Témiscamingue en quelques chiffres  

4 : Communautés autochtones

19 : municipalités 

30 : Agrotransformateurs

7 500 : Lacs et rivières

16 212 : Habitants

19 744 : Km2 de territoire

Cette page a été produite par le département publicitaire du Journal en collaboration avec la MRC Témiscamingue.