/news/coronavirus
Navigation

[EN DIRECT 17 AVRIL] Tous les développements de la pandémie

[EN DIRECT 17 AVRIL] Tous les développements de la pandémie
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Que ce soit au Québec ou ailleurs sur la planète, la pandémie de COVID-19 bouleverse nos vies depuis plus d'un an.

Vous retrouverez ici, au fil de la journée, toutes les nouvelles liées à cette crise qui frappe la population, les gouvernements et l'économie.  

DERNIER BILAN

PLANÉTAIRE

Cas: 140 404 608

Morts: 3 007 708

CANADA

Cas: 1 113 907, dont 335 608 au Québec 

Décès: 23 591, dont 10 793 au Québec

Toutes les nouvelles du samedi 17 avril          

23h32 | Plusieurs manifestations ont eu lieu samedi à Buenos Aires pour dénoncer les nouvelles restrictions sanitaires imposées afin d'endiguer la recrudescence de l'épidémie de COVID-19.

23h22 | L'Allemagne honore dimanche la mémoire de ses quelque 80 000 concitoyens emportés par la COVID-19 lors d'une cérémonie destinée aussi à faire acte de solidarité envers les familles des victimes mortes dans la solitude à cause du virus.

[EN DIRECT 17 AVRIL] Tous les développements de la pandémie
AFP

22h15 | Un policier de la ville de Hutchinson, au Minnesota, a été blessé mercredi durant une altercation avec un homme qui refusait de porter son masque dans un commerce.

20h05 | Des confinés en manque de contacts humains ont recours aux services d’une Montréalaise qui enlace gratuitement ses clients avec un rideau de plastique « anti-COVID » durant la pandémie.

[EN DIRECT 17 AVRIL] Tous les développements de la pandémie
Photo Martin Alarie

19h44 | Quelque 150 personnes, en majorité des professionnels de la santé, ont manifesté samedi à Caracas pour demander des vaccins contre le coronavirus alors que le Venezuela est touché par une deuxième vague meurtrière.

[EN DIRECT 17 AVRIL] Tous les développements de la pandémie
AFP

À LIRE ET À VOIR | Gratitude et inquiétude ; voilà ce qu’entendent les vaccinateurs qui voient défiler des centaines de Québécois chaque jour pour recevoir leur vaccin contre la COVID-19. Est-ce que je vais avoir mal ? Quels sont les effets secondaires ? Quand est-ce que je peux enlever mon masque ? Les vaccinateurs du Méga Centre Notre-Dame, à Laval, doivent répondre à ces questions plusieurs fois par jour.

[EN DIRECT 17 AVRIL] Tous les développements de la pandémie
Hugo Duchaine / JdeM

17h36 | Plus de trois millions de personnes sont mortes dans le monde de la COVID-19 depuis son apparition fin 2019, selon un comptage réalisé par l’AFP samedi, et la course à l’immunisation se poursuit.

[EN DIRECT 17 AVRIL] Tous les développements de la pandémie
AFP

 

16h52 | La France impose une quarantaine aux voyageurs du Brésil, d’Argentine, du Chili et d’Afrique du sud

La France va instaurer une quarantaine obligatoire de dix jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d’Argentine, du Chili et d’Afrique du Sud, face à l’inquiétude sur les variants de la COVID-19, a annoncé le gouvernement samedi.

Les vols avec l’Argentine, le Chili et l’Afrique du Sud sont maintenus, alors que Paris avait annoncé dès mardi la suspension des liaisons aériennes avec le Brésil pour limiter la propagation d’un variant local, baptisé P1, réputé plus contagieux et dangereux. Cette suspension sera prorogée jusqu’au vendredi 23 avril inclus.

Pour justifier le maintien des vols avec l’Argentine, le Chili et l’Afrique du Sud, Paris dit que la présence de variants n’y atteint “pas les niveaux observés au Brésil”. Mais les voyageurs venant de ces trois pays, ainsi que du Brésil, devront désormais se soumettre à un isolement de 10 jours, accompagné de restriction des horaires de sortie, avec un renforcement des amendes.

Cette mesure, qui sera progressivement mise en oeuvre jusqu’à sa pleine entrée en vigueur samedi 24 avril, s’appliquera également aux voyageurs en provenance de Guyane et des tests antigéniques systématiques seront mis en place à l’arrivée pour les trajets de la Guyane vers les Antilles.


16h27 | Un sexagénaire albertain qui a été inoculé avec le vaccin d’AstraZeneca est le deuxième Canadien à avoir développé un caillot de sang, ont rapporté samedi les autorités de la santé albertaine. 

[EN DIRECT 17 AVRIL] Tous les développements de la pandémie
Photo courtoisie, CIUSSS de la Capitale-Nationale

 

14h03 | Plusieurs Ontariens auraient aimé que la frontière entre leur province et le Québec soit fermée plus tôt pour limiter la propagation des cas de COVID-19.


13h59 | Un camion avec un système de haut-parleurs circule dans les rues de Montréal, depuis samedi matin, pour diffuser des messages dans plusieurs langues afin de convaincre la population de se faire vacciner le plus rapidement possible.


À LIRE | Plus de 400 personnes sont réunies samedi après-midi à Saint-Georges pour s’opposer notamment au port du masque et à ce qu’elles qualifient de «plandémie».


13h21 | Ontario: « la médecine de tente » bientôt une réalité.

«La médecine dans les tentes deviendra une réalité d’ici la semaine prochaine», prévient le Dr Jérôme Leis face à la situation sanitaire en Ontario.

Le directeur médical et de la prévention et du contrôle des infections à l’hôpital Sunnybrook de Toronto explique que le nombre de patients atteints de la COVID-19 a atteint un sommet dans la province.

Selon lui, l’Ontario dépassera aussi les 1000 cas aux soins intensifs d'ici les prochaines semaines, et ce, malgré les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement Ford vendredi.

Dr Leis affirme que la capacité hospitalière de la région de Toronto a été dépassée, à un point tel que les patients sont transportés à l’extérieur de la région pour leur trouver un lit.

Après le manque de lit, le spécialiste prévoit que ce sont les travailleurs de la santé qui risquent de manquer en Ontario. Malgré une aide d’urgence mise en place par le gouvernement pour redéployer des professionnels du milieu communautaire vers le milieu hospitalier, les renforts risquent de faire défaut.

«On sait que les variants, qui représentent près de 90 % des cas en Ontario, sont capables de causer des infections plus graves», explique le médecin. Ainsi, les jeunes ne sont plus aussi à l’abri qu’ils l’étaient lors des premières vagues.

Voyez l'entrevue ci-dessus.

À VOIR ET LIRE | Le portrait des personnes admises aux soins intensifs en raison de la COVID-19 a changé avec l’arrivée de cette troisième vague propulsée par les variants.


12h19 | L’Ontario a recensé près de 500 cas de COVID-19 de moins, samedi, mais plus de 2000 personnes sont hospitalisées, du jamais vu depuis le début de la pandémie.


11h32 | Si la Capitale-Nationale enregistre 4 nouveaux décès, soit la moitié du bilan provincial, on constate une certaine tendance à la baisse dans le nombre de nouvelles infections.


11h03 | Les plus récentes données sur l’évolution du virus, dans les 24 dernières heures, au Québec, font état de 1537 nouveaux cas et de 8 décès.


10h00 | Une deuxième dose du vaccin importante, selon un spécialiste.

La deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 «crée une amplification de la réponse immunitaire», affirme le virologue et professeur au Département des sciences biologiques de l’UQAM Benoît Barbeau

«Une première dose éduque votre système immunitaire, l’expose à ce que vous voulez lui faire apprendre», a expliqué le spécialiste. La deuxième dose permet donc à la réponse immunitaire d’être encore plus forte, donc de produire une plus grande production d’anticorps.

Voyez l'entrevue ci-dessus.


7h45 | L’usage du vaccin de Pfizer pour les 12 ans et plus à l’étude par Santé Canada

Santé Canada évalue présentement la demande de Pfizer de pouvoir administrer son vaccin pour les gens âgés de 12 ans et plus.

Santé Canada évalue présentement la demande de Pfizer de pouvoir administrer son vaccin pour les gens âgés de 12 ans et plus.

Dans un tweet vendredi, l’organisme fédéral affirme que le vaccin est en évaluation pour cette tranche d’âge, sans réellement offrir de détails additionnels.

Le mois dernier, la compagnie américaine a indiqué qu’après la phase 3 de ses essais cliniques, son vaccin est efficace à 100% pour les 12-15 ans.

Dans un communiqué, la pharmaceutique a affirmé que 2 200 adolescents ont participé aux essais cliniques.


À LIRE | Le gouvernement Legault pourrait transférer en région plus que les 5000 postes de fonctionnaires promis d’ici 2028, grâce aux nouvelles possibilités que le télétravail en pandémie a fait miroiter pour l’ensemble du territoire québécois.


À LIRE | Une large majorité de Québécois souhaite que les gouvernements continuent de faire travailler les fonctionnaires de la maison, notamment en raison des effets bénéfiques du télétravail sur la qualité de vie et la congestion routière, révèle un sondage Léger.


4h00 | La pandémie a eu raison de plusieurs commerçants au cours de la dernière année, pour des raisons financières, mais psychologiques également.

[EN DIRECT 17 AVRIL] Tous les développements de la pandémie
PHOTO COURTOISIE


1h00 | Le Québec a connu une bonne semaine côté vaccination. Durant les sept derniers jours, le nombre de personnes vaccinées a chaque fois dépassé la barre des 55 000, en dépit du faible achalandage dans certaines cliniques de vaccination sans rendez-vous. On a même battu un record jeudi, avec près de 75 000 doses administrées. À ce rythme, l’objectif de vacciner tous ceux qui le désirent d’ici le 24 juin apparaît de plus en plus réaliste.


1h00 | Non, il n’y a pas beaucoup plus de jeunes hospitalisés.


0h00 | Le télétravail, particulièrement dans la fonction publique, a modifié bien des aspects de nos vies. Est-ce que ce phénomène est là pour de bon ? Le Journal a consulté plusieurs intervenants qui évoquent les bienfaits, mais aussi les inconvénients de cet exode des fonctionnaires qui ont délaissé leur bureau en ville.


Nos chroniqueurs se prononcent                   

Une chance qu’on a Mad Max pour vaincre le virus : Richard Martineau

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres