/opinion/columnists
Navigation

Notre civilisation est aux soins palliatifs

EST DES USA
Photo d'archives « Nous vivons le déclin des États-Unis et, par extension, celui d’un Occident dont ils furent la colonne vertébrale, comme la Grande-Bretagne le fut au 19e siècle. »

Coup d'oeil sur cet article

Non, pas une autre chronique sur la pandémie, les ratés du gouvernement ou le racisme...

Enfin, vous jugerez.

Une anecdote est une petite histoire sans conséquence.

Voilà pourquoi les deux histoires vraies qui suivent ne sont pas des anecdotes.

Elles sont petites, certes, mais elles résument toute notre époque. 

Normal ?

Le New York Post rapporte que Ian est en couple avec Alan. Ils veulent un enfant.

Une femme accepte de prêter son utérus. Ça ne marche pas.

Entre-temps, Ian tombe amoureux de Jeremy, mais il aime toujours Alan, qui se met aussi à aimer Jeremy.

Le couple devient un trio... qui veut toujours un enfant. 

L’essai avec une deuxième mère porteuse fonctionne. 

Bref, le nouveau-né, Piper, aura trois papas sur son certificat de naissance.

Un de mes amis commentait : « Moi je n’ai qu’un père, et je suis l’unique père de mon fils, mais je dois être un arriéré. »

L’autre histoire, rapportée par Le Figaro, vient de survenir en France.

Evian, la compagnie d’eau embouteillée, fait circuler sur Twitter un message encourageant les gens, devinez quoi, à boire de l’eau.

Mais c’est le début du ramadan, période pendant laquelle les musulmans ne sont pas censés boire entre le lever et le coucher du soleil.

Je suis sûr que 99 % des musulmans se fichaient du tweet, mais une poignée d’excités traitèrent la compagnie d’« islamophobe » et de « provocatrice ».

Evian s’est excusée : « Bonsoir, ici la team Evian, désolée pour la maladresse de ce tweet qui n’appelle à aucune provocation ! »

Comme on est en France, il faut évidemment dire « la team »...

Soumettez ces deux histoires à un jeune de 20 ans. Il haussera les épaules.

N’est-il pas normal, dira-t-il vraisemblablement, de « respecter toutes les croyances religieuses » ?

N’est-il pas normal, dira-t-il, que la famille soit redéfinie comme chacun le souhaite ?

On les a endoctrinés à penser ainsi.

Ceux qui penseront autrement hésiteront à le dire de peur de s’attirer les foudres du nouveau clergé idéologique.

Ces jeunes qui trouvent cela normal seront au pouvoir dans 20 ou 30 ans.

Leur façon de penser deviendra la vision dominante, ce que l’on enseignera (c’est déjà le cas), ce qui se transmettra aux générations futures.

Vous voyez l’Occident que cela dessine ?

Décadence définitive

On note beaucoup que la politique internationale de la Chine délaisse sa prudence traditionnelle.

Elle s’affirme de manière beaucoup plus agressive et intimidante que jadis.

Parallèlement, dans nos sociétés, les revendications religieuses intégristes ne cessent pas. Pourquoi vous pensez ?

C’est parce que tant la Chine que les fanatiques religieux ont la conviction que nos sociétés occidentales, molles, avachies, sans tonus, sont entrées dans une décadence définitive.

Nous vivons le déclin des États-Unis et, par extension, celui d’un Occident dont ils furent la colonne vertébrale, comme la Grande-Bretagne le fut au 19e siècle.

Dans l’arène mondiale, il n’y a que des rapports de force. Le reste est insignifiant.

Alors, les autres en profitent.

Quand on regarde froidement nos sociétés, comment leur donner tort ?