/sports/opinion/columnists
Navigation

Petite chasse, grand défi

Campeau
Photo courtoisie La chasse aux siffleux peut s’avérer très excitante et stimulante, surtout à grande distance.

Coup d'oeil sur cet article

Avec l’arrivée du beau temps, il est possible de chasser un petit gibier commun tout en peaufinant ses techniques de tir. 

Tant que l’herbe n’est pas trop haute dans les champs, il est facile de localiser les marmottes. 

Ces rongeurs trapus et au pelage brun fourni pèsent en moyenne entre 2 et 4 kilos et mesurent de 40 à 65 centimètres, incluant leur queue touffue.

L’amateur qui souhaite les chasser doit faire preuve d’habileté en effectuant des tirs de précision, car il s’agit de petites cibles souvent situées à longue distance. 

De plus, le manieur de carabine doit couramment opter pour des positions de tir variées, en appui sur une clôture par exemple, à genoux, couché, etc.

Souvent, les agriculteurs n’hésitent pas à laisser des chasseurs arpenter leurs terres pour y intercepter quelques siffleux. Il ne faut toutefois jamais s’aventurer sur un lopin privé sans avoir obtenu les permissions nécessaires au préalable.

Carabines

Pour ce genre de chasse, il est possible d’utiliser n’importe quel type d’engin, sous forme d’armes à feu, d’arbalète ou d’arc.

Un des calibres très populaires est la 22LR. Il faut toutefois savoir et réaliser qu’elle a une force de frappe limitée. Bien qu’elle ait une portée beaucoup plus grande, il est recommandé de limiter les tirs à 100 mètres et de viser la tête uniquement. D’autres calibres à percussion annulaire, comme la 17HMR ou la 22WMR, proposent une vélocité à la bouche deux fois supérieure. 

La légèreté des boulets de 15 à 20 g de la 17HMR occasionnera une trajectoire plus plane avec une baisse moyenne d’environ 7 cm seulement à 150 verges, lorsqu’ajustée à 100 verges. 

En revanche, la 22WMR offrira plus d’énergie en pieds/livres, grâce au poids accru des boulets qui se situe entre 30 et 40 g. 

« Avec leur recul quasi inexistant, ces trois calibres sont idéaux pour l’initiation des jeunes chasseurs. L’un des modèles que je suggère est la T-Bolt avec son action linéaire très précise. Il suffit d’y ajouter une lunette de tir et de l’ajuster », conseille Stéphane Pelchat, de Browning Canada.

Plus puissant

Pour accroître le niveau de sensations et effectuer des tirs à très longue portée, il est conseillé d’opter pour une arme à percussion centrale.

Les calibres populaires qui sont généralement offerts pour ce type chasse sont les 204 Rgr, 223 Rem, 22/250, etc. 

Ces versions vous offriront des vitesses balistiques très élevées, des trajectoires planes et la possibilité de procéder à des tirs au-delà de 300 mètres tout en conservant une force de frappe létale.

« J’inclurais également le 6.5 Creedmoor à cette liste. Ce calibre pourrait aussi vous servir pour le gros gibier en choisissant un boulet approprié. Vous pourrez même pourchasser les coyotes avec les quatre derniers modèles », explique le spécialiste. 

« Certaines versions de carabine sont spécifiquement conçues pour ce type d’utilisation, la XBolt Max Varmint/Target, par exemple, est équipée d’une crosse ajustable pour les tirs lointains et d’un canon lourd pour une précision accrue à longue distance », précise M. Pelchat. 

Sécurité

Cette chasse se fait en milieu agricole avec des armes pouvant être dangereuses à de très longues distances. La présence de bâtiments de ferme et de travailleurs est à surveiller. 

Il en va de la responsabilité du chasseur de respecter les règles de base et de s’assurer d’effectuer des tirs fichants sécuritaires.