/news/coronavirus
Navigation

Un camion-crieur pour rappeler à la population de se faire vacciner

Coup d'oeil sur cet article

Un camion avec un système de haut-parleurs circule depuis samedi dans les rues de Montréal en diffusant des messages dans plusieurs langues pour convaincre les gens de se faire vacciner.

• À lire aussi - Manifestation contre les règles sanitaires en Beauce

• À lire aussi - Troisième vague: «Votre bonne santé, ce n’est pas un bouclier»

Québec prend les grands moyens pour avertir la population qu’il reste de la place dans les cliniques de vaccination avec et sans rendez-vous de l’île de Montréal.

On a pu apercevoir samedi le camion-crieur dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, où il se déplace en passant le mot dans plusieurs langues. L’objectif est de joindre les communautés culturelles qui ne maîtrisent pas le français ou l’anglais.

Un camion-crieur circulait samedi dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, afin d’inciter la population à se faire vacciner.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Un camion-crieur circulait samedi dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, afin d’inciter la population à se faire vacciner.

Dans ce quartier montréalais, il reste notamment des doses du vaccin d’Astra

Zeneca à l’aréna Bill-Durnan. Les gens âgés de 55 ans et plus peuvent s’y rendre sans rendez-vous.

20 000 doses à écouler

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a laissé savoir vendredi sur Twitter qu’il souhaite écouler 20 000 doses de vaccins d’AstraZeneca dans la métropole ce week-end.

Pendant ce temps, le nombre de nouvelles infections reste stable au Québec tandis que l’on rapportait samedi 1537 cas. On déplore également huit nouveaux décès pour un total de 10 793 depuis le début de la pandémie.

Or, le nombre d’hospitalisations a connu une augmentation. Au total, 692 patients sont hospitalisés dans la province, soit 28 de plus que la veille. Parmi ceux-ci, 175 se trouvent aux soins intensifs, une hausse de huit cas.

Les plus jeunes touchés

Devant le constat que plusieurs jeunes se retrouvent à son unité de soins intensifs, le Dr François Marquis prévient que la bonne forme physique ne constitue plus une protection contre la COVID-19.

« J’ai vu des variants britanniques rendre de jeunes patients extraordinairement malades. Donc les variants ont l’air d’avoir une certaine agressivité pour les plus jeunes », a expliqué le chef des soins intensifs à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, en entrevue à LCN. 

Beaucoup de jeunes « pensent qu’à 25, 26, 27 ans, ils sont protégés, mais ce n’est pas vrai », insiste-t-il. 

Le premier ministre François Legault a d’ailleurs interpellé les jeunes samedi dans un gazouillis. 

« Au sommet de la première vague, on avait 577 nouveaux cas par jour de personnes de moins de 60 ans. Actuellement, on en a 1376. Cette semaine, on a eu 247 nouvelles hospitalisations de personnes de moins de 65 ans. Les plus jeunes doivent donc être prudents », a-t-il écrit. 

La campagne de vaccination permet à tout le moins de garder espoir. Selon le plus récent bilan, 70 908 doses ont été administrées vendredi.

Durant les sept derniers jours, le nombre de personnes vaccinées a dépassé la barre des 55 000, et ce, malgré un faible achalandage dans certaines cliniques.

On a même battu un record jeudi, avec près de 75 000 doses administrées dans la province. À ce rythme, l’objectif de vacciner tous ceux qui le désirent d’ici le 24 juin apparaît de plus en plus réaliste.

– Avec Erika Aubin

À VOIR AUSSI | Quand doit-on porter le masque?   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres