/sports/hockey/canadien
Navigation

Un prix lourd à payer

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien n’a marqué que 11 buts à ses sept derniers matchs, dont quatre contre les Maple Leafs. Évidemment, c’est trop peu. Il y a assurément une carence au niveau de la présence devant le filet.

« Il y a plusieurs joueurs qui sont prêts à payer le prix. Seulement, c’est une chose d’y aller une fois sur deux, mais c’en est une autre d’y aller à tous les matchs. On doit le faire de façon beaucoup plus constante. »

–Ben Chiarot


Trop souvent cette saison, le Canadien n’a pas amorcé la rencontre en même temps que son adversaire. Ce fut le cas, samedi après-midi. C’était la 18e fois qu’il accordait le premier but. En pareilles circonstances, il présente maintenant un dossier de 2-11-5.

« Notre début de match n’était pas à point. Les Sénateurs voulaient la rondelle plus que nous. C’est très décevant, car il s’agissait d’un très gros match pour nous. Les débuts de matchs sont importants. Il faut trouver une façon de marquer le premier but. »

–Paul Byron


Curieusement, les débuts de matchs hasardeux semblent être plus fréquents contre les Flames et les Sénateurs.

« Ce ne sont pas de mauvaises équipes. Elles jouent du hockey très solide et elles l’ont bien fait contre nous. Elles amorcent chaque match avec force. »

–Carey Price


Byron n’a pas l’habitude de commettre des revirements coûteux. Celui qu’il a commis en entrée de zone en tentant un passe légèrement en retrait fut à l’origine du deuxième but des Sénateurs.

« C’était un revirement épouvantable. Je suis responsable de ce but. Je dois prendre de meilleures décisions. J’ai abandonné mes coéquipiers dans un moment crucial du match. »

–Paul Byron

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.