/sports/hockey
Navigation

Joël Bouchard tient Alex Belzile en haute estime

Joël Bouchard tient Alex Belzile en haute estime
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Le Rocket de Laval trône aisément en tête de la section du Canada de la Ligue américaine, mais le retour d’Alex Belzile, qui a obtenu le feu vert des médecins, est très attendu par l’entraîneur-chef, Joël Bouchard.

Selon le pilote, Belzile apporte beaucoup au club affilié au Canadien de Montréal, notamment sur le plan offensif, mais aussi avec son attitude et son approche. Il joue ainsi un rôle très important auprès des espoirs de l’organisation.

«Alex, quand on fait de la vidéo ou qu’on parle de système, il comprend comment le hockey doit être joué, a louangé Bouchard en conférence de presse dimanche, quelques instants après un match intraéquipe. Il a un bon œil pour le hockey.»

«C’est malheureux qu’il ait raté [des matchs] cette année et l’an passé, mais on considère que c’est un gars qui amène un impact positif dans un match de hockey. Il offre de l’intensité et de la vie. C’est un gars positif avec les jeunes joueurs, et c’est très important. On va le faire jouer, évidemment, parce qu’il est prêt, mais aussi parce que c’est un gars qu’on aime beaucoup dans l’organisation.»

Un bâtisseur

L’instructeur n’a pas tari d’éloges à l'endroit de l’attaquant de 29 ans, qui a disputé six parties avec le CH lors des plus récentes séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH). Il estime que le Québécois est l’une des pierres angulaires de ce que le Rocket tente de bâtir.

«Quand on parle de continuité et de bâtir un programme, comme je l’ai toujours dit, c’est le genre de gars avec lesquels on a commencé, a fait valoir Bouchard. Il n’en reste plus beaucoup de la première édition; on a gardé ceux qui adhéraient et qui progressaient dans ce qu’on voulait faire, et c’est un de ceux-là.»

Belzile n’a disputé que 11 des 26 matchs de l’équipe cette saison en raison de deux blessures distinctes. Il avait également raté sa part de rencontres en 2019-2020, également en raison de blessures.

Le principal intéressé demeure toutefois positif, estimant qu’il a pu apprendre et s’améliorer même en regardant les matchs des estrades.

«J’ai été un peu malchanceux jusqu’à maintenant cette saison, mais les blessures font partie du monde du hockey, a-t-il avancé. Je pense que c’est à moi de revenir plus fort. Quand tu fais tes devoirs et que tu passes beaucoup de temps sur la galerie de presse, tu peux voir des choses qui peuvent te permettre d’être meilleur quand tu reviens sur la patinoire.»

«Tu vois les tendances. Quand nous jouons bien, nous sommes sur la même longueur d’onde, nous appliquons le système. Quand les 20 joueurs font ça, nous sommes une équipe difficile à affronter. C’est notre identité.»

Retour en santé

Bouchard a également annoncé que Jan Mysak, Jesse Ylonen et Lukas Vejdemo ont fait de grands progrès, eux qui se sont également blessés récemment.

«On a eu un bon [match intraéquipe] avec haute intensité afin d’essayer de recréer des situations de jeu pour ceux qui n’ont pas eu la chance de jouer. Ça regarde très bien pour ces gars-là. On est contents. On va continuer à se préparer pour le match de mercredi.»

Le Rocket doit reprendre l’action mercredi, alors qu'il rend visite aux Senators de Belleville au Centre Canadian Tire, à Ottawa. Le club-école du Tricolore devait affronter les Marlies de Toronto, jeudi dernier et dimanche, mais la COVID-19 s’est immiscée dans les rangs de l’organisation de l’Ontario.