/news/coronavirus
Navigation

L'Atlantique et le Nord à la rescousse de l’Ontario

Coup d'oeil sur cet article

Confronté à une troisième vague dévastatrice qui remplit ses hôpitaux de patients, l'Ontario pourra bientôt compter sur le soutien des provinces de l'Atlantique et des territoires pour tenter de contrer la pandémie, a annoncé Ottawa dimanche.

«Si vous vivez en Ontario, je veux que vous sachiez que tous les Canadiens sont avec vous», a ainsi déclaré le premier ministre Justin Trudeau dans une vidéo partagée en début d’après-midi.

Après les différentes mesures de confinement annoncées ces dernières semaines en Ontario, Ottawa se joint à l’effort de guerre et s’est entretenu avec différentes provinces pour prêter main-forte, a-t-il été annoncé lors d’un point de presse réunissant trois ministres fédéraux.

Le premier ministre et le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, ont échangé samedi avec les premiers ministres de Terre-Neuve-et-Labrador, de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon afin de mobiliser leurs ressources.

«Ils travaillent actuellement pour déterminer s’ils peuvent libérer des ressources en personnel et en équipement au cours des prochains jours», a fait savoir M. Trudeau.

«Les premiers ministres provinciaux sont inquiets de ce qui est en train de se passer en Ontario», a ajouté le ministre LeBlanc lors du point de presse.

Les coûts et la coordination de ces ressources seront couverts par le gouvernement fédéral, a assuré le premier ministre.

Ottawa va aussi envoyer en Ontario des professionnels de la santé de différents ministères fédéraux, particulièrement dans la région du grand Toronto, où la situation est la plus critique.

Une fois de plus, l'Ontario a dépassé le cap des 4000 infections (4250) dimanche, en plus de déplorer 18 décès. La province compte désormais plus de 2100 personnes hospitalisées aux prises avec le virus, dont plus de 700 aux soins intensifs.

Appuyer les mesures en place

Le ministre LeBlanc a par ailleurs annoncé lors du point de presse qu’Ottawa offrira un financement de 46 M$ pour accroître les ressources de l’Ontario en ce qui concerne les soins de santé virtuels.

Un investissement de 84,2 M$ sera également débloqué afin d’appuyer les sites sûrs d’isolement volontaire, que près de 3900 Ontariens ont déjà utilisés.

La capacité de dépistage rapide sera aussi renforcée dans les zones critiques de la province pour aider à freiner la propagation de la COVID-19.

Le gouvernement fédéral avait déjà approuvé, samedi, une demande de l’administration Ford pour prolonger le déploiement des unités sanitaires mobiles à Toronto et à Hamilton afin d’installer plus de lits d’hôpitaux.

L’offre de la Croix-Rouge déclinée

Le premier ministre Justin Trudeau avait annoncé, vendredi, que le gouvernement se tenait prêt à déployer des équipes de vaccination mobile de la Croix-Rouge canadienne. Une offre qui a toutefois été déclinée par le premier ministre Doug Ford, assurant que la province n’avait pas un problème de capacité, mais d’approvisionnement.

«[Si le gouvernement de l’Ontario] décide de faire autrement, nous l’accepterons», a précisé le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Bill Blair, interrogé sur cette aide.

Rappelons qu'au cours des dernières semaines, le gouvernement Ford a annoncé de plus en plus de mesures de confinement, incluant la fermeture de tous les commerces non essentiels, l'imposition d'un ordre de demeurer à la maison et la fermeture des frontières avec le Québec et le Manitoba, qui entrera en vigueur lundi.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres