/lifestyle/columnists
Navigation

Nouveau projet pour traiter l’incontinence urinaire

Coup d'oeil sur cet article

En cette ère de COVID-19 et de distanciation physique, nous avons développé une version à distance en ligne de notre programme de physiothérapie du plancher pelvien pour traiter l’incontinence urinaire d’effort chez les femmes âgées. Ceci afin de leur permettre de traiter leur problème en toute sécurité.

L’incontinence urinaire est une problématique de santé féminine très importante, car plus d’une femme sur trois après 65 ans en sera affectée et verra sa santé et sa qualité de vie grandement affectées, sans parler de son intimité et de sa sexualité.

Nous devons recruter 32 femmes de 65 ans et plus pour compléter cette étude. Les femmes âgées qui présentent des symptômes de fuites d’urine à la toux, l’éternuement ou l’activité physique, recevront 12 traitements gratuits de physiothérapie du plancher pelvien par visioconférence (en ligne avec Zoom) et n’auront pas à attendre de longs mois sur une liste d’attente ni à se rendre chaque semaine en clinique.

Nous espérons par cette étude évaluer la faisabilité et les bénéfices potentiels d’une version en ligne pour ainsi garantir l’accessibilité des traitements de l’incontinence urinaire aux femmes du Québec même en temps de pandémie. Généralement offert en pratique privée avec des coûts élevés ou dans les hôpitaux après plusieurs mois d’attente, nous offrons ce service à celles que ça intéresse.

Chantale Dumoulin, pht,Ph.D., chercheure et directrice de laboratoire

Je souligne également que ce traitement a la particularité d’être non invasif, sans effets secondaires, et que plusieurs centaines de femmes québécoises ont déjà bénéficié avec bonheur de ce programme. Pour joindre le laboratoire incontinence et vieillissement à l’institut universitaire de gériatrie de Montréal à Montréal on écrit par courriel au labodumoulin@gmail.com.