/news/politics
Navigation

Aide financière de 25 M$ pour les pourvoiries du Québec

Aide financière de 25 M$ pour les pourvoiries du Québec
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Québec accordera près de 24,6 M$ pour permettre aux pourvoiries de rehausser leurs installations et de demeurer concurrentielles sur le marché local et international. 

• À lire aussi: Encore de l'incertitude pour les pourvoiries

• À lire aussi: Barrages routiers: des pourvoiries veulent être compensées

• À lire aussi: Québec ajoute 8 M$ de plus pour le développement touristique au nord du 49e parallèle

Prévue sur trois années, cette aide financière vise à aider les 580 pourvoiries de chasse et pêche du Québec à mettre à jour leurs installations et à bonifier leur offre de services. 

«Des infrastructures d’accueil et d’hébergement bonifiés permettront d’adapter l’offre aux besoins d’une nouvelle clientèle qui recherche des expériences de chasse ou de pêche qui sortent de l’ordinaire», a souligné le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, lors de l’annonce lundi. 

De son côté, le PDG de la Fédération des pourvoiries du Québec, Marc Plourde, a souligné que le marché local et international se transforme. D’ailleurs, il fait remarquer que la Sépaq a investi fortement pour bonifier ses installations au cours des dernières années, notamment en matière de développement durable, faisant ainsi concurrence aux pourvoiries. 

«On est un peu dans la même foulée, dit Marc Plourde. On veut un développement du tourisme qui se veut durable. Donc, ça va nous permettre de suivre l’évolution de la demande.» 

De la même façon, les pourvoiries offrent traditionnellement des chalets pour «16, 20 personnes», souligne M. Plourde. «On retrouve encore ce type de chalet là. Mais de plus en plus, on s’en va vers les bulles familiales», dit-il en évoquant un phénomène datant de quelques années, accentué par la pandémie. 

Barrages routiers

Le ministre Dufour ne s’en cache pas, les pourvoiries demandaient l’aide financière de Québec bien avant la crise sanitaire. Les sommes annoncées lundi, souligne-t-il, aideront les pourvoyeurs à mettre leurs installations à niveau, tout en leur permettant de traverser cette période de turbulences. 

Quant aux propriétaires qui souhaitent une compensation pour les barrages routiers dans la réserve faunique La Vérendrye l’automne dernier, Pierre Dufour affirme qu’aucune décision n’est prise à ce jour, mais que les sommes pourraient provenir de l’aide financière annoncée lundi. 

À VOIR AUSSI