/news/politics
Navigation

Budget Freeland: des garderies à 10$ par jour pour tous

Ottawa veut étendre le modèle québécois au reste du pays

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le fédéral veut s’inspirer du Québec pour créer des garderies à 10 $ par jour partout au pays, moyennant un investissement colossal de 30 milliards $ qui permettrait aussi de bonifier les services, ici.

• À lire aussi: Les milliards pleuvent encore à Ottawa

• À lire aussi: Plus de taxes : Les riches et les fumeurs devront piger dans leurs poches

• À lire aussi: Dix choses à retenir du budget fédéral 2021

« Alors que nous prenons cet engagement historique, je tiens à remercier les leaders visionnaires du Québec, en particulier les féministes du Québec, qui ont montré au reste du Canada la voie à suivre », a dit la ministre des Finances Chrystia Freeland, lundi, en déposant son budget.

La création d’un système pancanadien de garde de jeunes enfants est la mesure phare du premier budget de l’équipe Trudeau en plus de deux ans.

  • Écoutez Monique Jérôme-Forget, ex-ministre des Finances du Québec, sur le premier budget de Chrystia Freeland

Elle est présentée comme « une infrastructure sociale qui stimulera l’emploi et la croissance ».

Trente milliards de dollars y seront dédiés en cinq ans. Ils permettront à Ottawa de partager « à parts égales » avec les provinces les coûts de la garde d’enfants.

L’objectif est de diminuer les prix de moitié d’ici fin 2022, puis d’offrir une place à dix dollars par jour en moyenne à tous les enfants d’ici 2026. 

Par la suite, pour maintenir le système, Ottawa y investira 8,3 milliards $ par année en permanence. 

Négociations avec Québec

Le Québec touchera sa part de la cagnotte fédérale dans le cadre d’un « accord asymétrique » dont les termes seront négociés avec le gouvernement Legault.

« Bien entendu, ce plan prévoit également des ressources supplémentaires pour le Québec, lesquelles pourraient servir à soutenir davantage son système d’apprentissage et de garde des jeunes enfants », a insisté la ministre Freeland.

Quelque 51 000 enfants sont actuellement en attente d’une place en garderie dans la province, a dit le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, au 98.5 FM, lundi.

62 $ par jour

Amélie Lapointe, mère d’un garçon bientôt âgé de 1 an, à Québec, espère surtout que des places pour les poupons soient créées rapidement parce que les besoins sont « criants ». 

Amélie Lapointe et Antoine Guérette paient présentement 62 $ par jour pour faire garder Arthur qui aura bientôt un an. Ils espèrent que l’annonce des garderies à 10 $ leur permettra de trouver une place plus abordable.
Photo Stevens LeBlanc
Amélie Lapointe et Antoine Guérette paient présentement 62 $ par jour pour faire garder Arthur qui aura bientôt un an. Ils espèrent que l’annonce des garderies à 10 $ leur permettra de trouver une place plus abordable.

« Je ne compte plus le nombre de siestes d’Arthur que j’ai passées au téléphone avec tous les CPE de mon quartier », soupire l’architecte de 28 ans, qui a finalement trouvé une place à 62 $/jour, in extremis, pour son retour au travail. 

À moyen terme, l’investissement pour rendre les frais de garde plus abordables pourrait même permettre à sa petite famille d’envisager un deuxième enfant.

Les fonctionnaires fédéraux ont refusé de dire combien de places seraient créées grâce à cet investissement, combien d’argent chaque province recevrait ou comment les versements seraient calculés. 

Ces détails seront discutés dans le cadre de négociations bilatérales avec les provinces et les territoires.

–Avec Nora T.Lamontagne


Selon Statistique Canada, il y avait, en 2020, 1,9 million d’enfants de 0 à 4 ans au pays. Les frais médians mensuels pour les faire garder vont de 181 $ par mois à 1578 $ selon leur lieu de résidence, d’après le ministère des Finances.