/news/society
Navigation

Fermeture de la frontière avec l'Ontario: sa mère laissée seule à Ottawa

Une Montréalaise compte traverser les barrages routiers à la frontière de l’Ontario pour s’occuper de l’aînée

Carole Page
Photos courtoisie Carole Page et Marc Desrosiers Carole Page et sa mère Claire seront séparées pour la première fois depuis le début de la pandémie en raison de la fermeture de la frontière entre le Québec et l’Ontario, comme ce tronçon entre Ottawa et Gatineau (en mortaise).

Coup d'oeil sur cet article

La fermeture de la frontière entre le Québec et l’Ontario à partir de ce matin fait paniquer une Montréalaise dorénavant séparée de sa mère de 76 ans qui habite seule et qui a besoin d’aide.

• À lire aussi: Fermeture de la frontière: la police et Québec clarifient les règles

• À lire aussi: Frontière Québec/Ontario: réouverture souhaitée d’ici juin pour le tourisme

« C’est moi qui fais les commissions de ma mère et qui m’en occupe. Une fois par semaine, depuis le début de la pandémie, je quitte Montréal pour l’aider dans sa maison à Ottawa où elle est toute seule. Elle a besoin de moi », insiste Carole Page, âgée de 56 ans.

Dès aujourd’hui, des barrages routiers sont érigés entre le Québec et l’Ontario pour restreindre les déplacements d’une province à l’autre. Toutefois, des exceptions sont prévues, notamment pour les travailleurs.

« Elle a 76 ans. Je suis sa seule famille. Je ne peux pas laisser ma mère coincée et seule en Ontario. Tout le reste de son monde est trop loin en Alberta. Je veux être exemptée moi aussi. Tout ça, c’est ridicule, je n’y vais pas pour faire la fête », déplore Carole Page.

Billet du médecin

La Montréalaise voulait ramener sa mère chez elle au Québec avant la fermeture de la frontière, mais celle-ci a finalement réussi à obtenir un rendez-vous pour un vaccin contre la COVID-19 cette semaine en Ontario.

« Qui va la conduire à son rendez-vous pour le vaccin ? Je dois être là, surtout si elle a des complications après. Elle n’a personne d’autre. C’est clair que je vais essayer de traverser la frontière, même si ce n’est pas recommandé par les gouvernements », confie Mme Page.

La mère de 76 ans et sa fille tenteront aussi de se retrouver cette semaine grâce à un billet du médecin.

Une série d’exceptions a été dévoilée par le gouvernement du Québec en soirée hier, et les déplacements à des fins humanitaires sont autorisés.

Loin des yeux, loin du cœur

Plusieurs couples, familles et amis séparés par la fermeture de la frontière se sont confiés au Journal hier. Bon nombre de résidents d’Ottawa et de Gatineau se disent perturbés par cette nouvelle mesure.

« Mon copain habite de l’autre côté à Ottawa et moi je suis à Gatineau. C’est un peu la même ville, mais on ne pourra plus se voir. Pour les prochaines semaines, c’est sûr qu’il y aura un peu plus de FaceTime et moins de chaleur humaine », confie Pier-Anne, qui nous a demandé de taire son nom de famille.

Pour sa part, Valérie Daoust s’ennuiera surtout de sa meilleure amie qui habite à Ottawa, alors qu’elle restera à Gatineau. 

« Je ne veux pas me plaindre, mais on se voit toujours à l’extérieur. On respecte toujours les mesures sanitaires. C’est juste dommage qu’on ne puisse plus se voir en personne dans un parc ou durant une marche », constate-t-elle.

Pour le virologue Jacques Lapierre, il est difficile d’imaginer que la situation de l’Ontario ne déteigne pas sur le Québec.

« Je ne vois pas vraiment comment on pourrait s’en sortir », a-t-il mentionné.

Couvre-feu bénéfique

La province voisine du Québec recense des records de cas de COVID-19 presque quotidiennement, et les prévisions des prochaines semaines s’annoncent tout aussi alarmantes.

Chez nous, les chiffres sont trois fois moins élevés pour le moment.

Jacques Lapierre estime toutefois que les mesures supplémentaires imposées par le gouvernement Legault, comme le couvre-feu, seront bénéfiques.

« Avec un virus contagieux comme ça, je crois que des précautions supplémentaires seront nécessaires », conclut le virologue. 

– Avec la collaboration de l’Agence QMI

À VOIR AUSSI