/sports/hockey
Navigation

Séries éliminatoires: un saut dans le vide pour la LHJMQ

Remparts
Photo d'archives Les Remparts et les Voltigeurs s’affronteront au premier tour des séries de la LHJMQ.

Coup d'oeil sur cet article

La LHJMQ a réussi son pari de présenter une saison en 2020-2021 et, maintenant, elle s’attaque à sa prochaine étape : tenir bon jusqu’à ce que la coupe du Président puisse être remise.

• À lire aussi - LNH: le détour européen de «l’exceptionnel Québécois» de 2015

Par où commencer ? Le défi s’annonce colossal puisque le Québec est plongé dans la troisième vague de la pandémie et, avant même d’avoir débuté, trois de ses équipes sont touchées par des éclosions de COVID-19, soit les Olympiques de Gatineau, les Remparts de Québec et l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Lors de la dernière mise à jour de la LHJMQ, le 12 avril dernier, on comptait 24 cas chez les Olympiques, sept chez les Remparts et deux chez l’Armada de Blainville-Boisbriand. Alors que les séries débuteront pour la majorité des équipes québécoises ce vendredi, la LHJMQ a annoncé lundi que la série entre les Olympiques et l’Armada se mettra en branle le 28 avril, tandis que celle entre les Remparts et les Voltigeurs de Drummondville prendra son envol la veille.

ENVIRONNEMENTS PROTÉGÉS

Les séries 3 de 5 de la première ronde se dérouleront dans des environnements protégés, comme ce fut le cas au cours de la saison. Chicoutimi, Shawinigan, Drummondville et Victoriaville accueilleront les rencontres du premier tour. Au départ, Val-d’Or devait recevoir un environnement protégé, mais les restrictions de voyagement vers l’Abitibi-Témiscamingue par la Santé publique ont forcé la LHJMQ à déplacer la série entre les Foreurs de Val-d’Or et le Drakkar de Baie-Comeau à Drummondville, puis celle entre les Huskies de Rouyn-Noranda et les Tigres de Victoriaville, au domicile de ces derniers.

MARITIMES

La COVID-19 a aussi contrecarré les plans dans les Maritimes. La LHJMQ avait annoncé, il y a quelques semaines, que les équipes des provinces de l’Est poursuivraient leur saison régulière jusqu’au 4 mai. Toutefois, en raison du délai de réouverture de la bulle atlantique, le circuit Courteau a mis un terme au calendrier régulier dimanche dernier, les forçant à éliminer de la course les Mooseheads de Halifax et les Eagles du Cap-Breton.

Les équipes du Nouveau-Brunswick disputeront un tournoi à la ronde de neuf matchs et le gagnant affrontera les Islanders de Charlottetown dans la finale de la division des Maritimes. Difficile de dire pour l’instant comment la Ligue s’y prendra pour que ces équipes venant de provinces différentes s’affrontent.

Mais, pour le moment, l’important est de savoir que ce tournoi à la ronde débute officiellement mardi. 

Il est évident que la LHJMQ n’a pas l’intention d’avoir présenté une saison pour ne pas couronner de champion. Mais est-ce qu’elle pourra le faire ? À l’image de tout ce qui s’est déroulé dans la dernière année : impossible à prédire.

En prenant en considération que tout se déroulera comme prévu, Le Journal vous offre ses prédictions du premier tour éliminatoire. 

Dans la boule de cristal  

Avec le début du tournoi à la ronde dans les Maritimes, le temps est venu de se mouiller. La COVID-19 freinera-t-elle les élans de quelques formations ? Impossible à prédire. Le premier tour éliminatoire nous réservera-t-il des surprises ? Ça, on peut toujours essayer ! 

4. Titan d’Acadie-Bathurst

11. Sea Dogs de Saint-Jean

14. Wildcats de Moncton

Logan Chisholm
Photo courtoisie, LHJMQ
Logan Chisholm

Ces séries bizarres, d’une année bizarre, commenceront de façon bizarre. Dès ce soir, les Wildcats de Moncton, le Titan d’Acadie-Bathurst et les Sea Dogs de Saint-Jean vont entamer un tournoi à la ronde de neuf parties au terme duquel l’équipe qui terminera au premier rang affrontera les Islanders de Charlottetown en finale de la division Maritimes. En ne se fiant qu’au classement général, il serait facile de placer le Titan largement favori pour sortir gagnant de ce tournoi. Il ne faudrait pas sous-estimer les Sea Dogs, qui ont fait quelques acquisitions intéressantes à la date limite, dont le gardien Zachary Émond et l’attaquant Ryan Francis.   

  • Prédiction : le Titan avance avec une fiche de 5-1       

2. Foreurs de Val-d’Or c.

18. Drakkar de Baie-Comeau

Jakob Pelletier
Photo courtoisie, Dany Germain
Jakob Pelletier

S’il y a une série qui s’annonce inégale au premier tour, c’est bien celle entre les Foreurs et le Drakkar. Les Foreurs ont récolté 44 points de plus que le Drakkar cette saison, et ce, en seulement 36 matchs. La troupe de Daniel Renaud est à juste titre considérée comme la favorite parmi les équipes du Québec cette année. Difficile de voir comment le Drakkar pourra contenir une attaque menée par Jakob Pelletier, Samuel Poulin, Nathan Légaré et Justin Robidas. Maxence Guenette, Jordan Spence et le gardien Jonathan Lemieux tiendront quant à eux le fort à l’arrière. Une victoire pour le Drakkar serait tout un exploit.   

  • Prédiction : Val-d’Or en 3 matchs       

5. Cataractes de Shawinigan c. 

15. Océanic de Rimouski

Mavrik Bourque
Photo courtoisie
Mavrik Bourque

L’Océanic de Rimouski a vécu les contrecoups de l’après-Alexis Lafrenière, mais la troupe de Serge Beausoleil a conclu la saison sur une note positive en se permettant des victoires face aux Foreurs de Val-d’Or, aux Tigres de Victoriaville, aux Remparts de Québec, mais surtout face aux Cataractes lors des dernières semaines de la saison. Rimouski devra toutefois se passer de son jeune talent Zachary Bolduc, blessé. Il n’en reste pas moins que les Cataractes sont favoris sur papier pour gagner cette série. Leur premier trio, composé de Mavrik Bourque, Xavier Bourgault et Olivier Nadeau, devra opérer et l’ajout du vétéran défenseur Justin Bergeron aux Fêtes, bien qu’un peu sous-estimé, pourrait changer la donne.   

  • Prédiction : Shawinigan en 4 matchs       

7. Armada de Blainville-Boisbriand c. 

12. Olympiques de Gatineau

Tristan Luneau
Photo courtoisie, Ghyslain Bergeron
Tristan Luneau

Ici, on nage en plein flou. Les Olympiques de Gatineau se remettent d’une éclosion monstre de COVID-19 qui, dit-on, a frappé dur chez certains des 24 membres de l’organisation touchés. La LHJMQ a annoncé lundi que cette série débutera le 28 avril, question de laisser le temps à tout le monde de se remettre en forme puisque l’Armada aussi a compté deux cas dans son équipe. Ça, c’est si l’on peut aller de l’avant. Des tests positifs au cours des prochains jours pourraient mettre un terme aux séries de ces deux formations. On aimerait vous faire une analyse plus approfondie mais il y a trop d’incertitudes. Nous y allons avec l’Armada en raison de l’incertitude chez les Olympiques.   

  • Prédiction : Blainville-Boisbriand en 5 matchs       

3. Saguenéens de Chicoutimi c.

16. Phœnix de Sherbrooke

Dawson Mercer
Photo courtoisie, Vincent Lévesque-Rousseau
Dawson Mercer

Il est rare, de nos jours, qu’une série gagne en engouement en raison de commentaires faits dans les médias. Avant de connaître le calendrier des séries, l’entraîneur-chef du Phœnix, Stéphane Julien, avait fait une sortie en règle dans le quotidien La Tribune afin de militer contre la tenue d’une série complète face aux Sags sur la patinoire olympique du centre Georges-Vézina de Saguenay. Finalement, son désir n’aura pas été entendu et sa troupe devra tenter de freiner les Saguenéens sur leur patinoire. Le Phœnix a vu ses chances de gagner anéanties l’an dernier lorsque la pandémie a éclaté et ils devront vivre avec le fait qu’ils ont une équipe qui a recommencé un cycle cette année.   

  • Prédiction : Chicoutimi en 3 matchs       

6. Tigres de Victoriaville c. 

12. Huskies de Rouyn-Noranda

Mikhail Abramov
Photo courtoisie, Denis Morin
Mikhail Abramov

Ce n’est peut-être pas la série dont on parle le plus, mais, des histoires, il y en a à l’aube du début de ce choc entre les Tigres et les Huskies. Les Huskies joueront sans leur entraîneur-chef, Mario Pouliot, qui se remet d’un malaise cardiaque. Il avait aussi raté la fin de la saison. Récemment, il a été pointé du doigt par d’anciens collaborateurs dans les médias en lien avec des pratiques douteuses. Est-ce qu’il s’agira d’une distraction dans le vestiaire des Huskies ? Il faudra aussi surveiller la tenue d’Alex Beaucage, qui, après avoir tout gagné avec Rouyn-Noranda en 2019, tentera de mener les Tigres vers la terre promise. Une série qui promet.   

  • Prédiction : Victoriaville en 4 matchs       

8. Remparts de Québec c. 

9. Voltigeurs de Drummondville 

Thomas Sigouin
Photo courtoisie, Jonathan Roy
Thomas Sigouin

Une autre série qui débutera plus tard en raison de la COVID-19. Le duel Remparts-Voltigeurs se mettra en branle le 27 avril prochain si tout se déroule comme prévu. Sept joueurs des Remparts ont été frappés par le coronavirus et plusieurs joueurs ont repris l’entraînement vendredi dernier. Québec sera privé de son capitaine, Thomas Caron, pour la série. Les deux formations ne se sont affrontées qu’une fois en début de saison et ce sont les Voltigeurs qui avaient eu le dessus au compte de 7-5. Drummondville pourrait compter sur le retour au jeu du jeune défenseur Maveric Lamoureux, mais sera toujours privé des services de William Dufour.   

  • Prédiction : Québec en 5 matchs    

À VOIR AUSSI | LNH : 5 joueurs-clés transigés à la date limite des transactions