/news/society
Navigation

Québec nomme un nouveau directeur des poursuites criminelles et pénales

Coup d'oeil sur cet article

Québec a nommé Patrick Michel à titre de directeur des poursuites criminelles et pénales en remplacement d’Annick Murphy, dont la démission, annoncée le soir des élections américaines en novembre dernier, avait fait grand bruit. 

• À lire aussi: DPCP: les procureurs demandent de mettre fin à l’intérim de Me Martinbeault

• À lire aussi: DPCP: Annick Murphy s’explique sur son départ prématuré

Me Michel occupait jusqu’ici le poste de procureur en chef au Directeur des poursuites criminelles et pénales. Son nouveau mandat, d’une durée de sept ans, a été officialisé jeudi au Salon Bleu grâce à l’appui unanime de tous les partis.

«Je m'engage aujourd'hui à travailler sans relâche avec tout le personnel du Directeur des poursuites criminelles et pénales à la recherche de la justice et à la protection de la population, plus particulièrement dans le respect des intérêts légitimes des personnes victimes», a-t-il déclaré, par voie de communiqué.

Admis au Barreau du Québec en 2000, Me Patrick Michel est procureur aux poursuites criminelles et pénales depuis bientôt 21 ans. Il a commencé sa carrière au ministère de la Justice en 2001 au Bureau de lutte aux produits de la criminalité.

Il remplace Annick Murphy, officiellement à la retraite depuis février dernier.

Photo d'archives

Me Murphy, qui occupe ce poste depuis janvier 2015, s’était retrouvée sous les feux des projecteurs quelques semaines avant l’annonce de sa retraite en raison du dossier du directeur général de la Sûreté du Québec, Martin Prud'homme.