/news/coronavirus
Navigation

45 ans et plus: les doses d’AstraZeneca s’envolent en un rien de temps à Québec

Il ne reste plus de rendez-vous disponibles dans la région

Coup d'oeil sur cet article

Ce sera meilleure chance la prochaine fois pour les gens de 45 ans et plus qui voulaient un rendez-vous pour recevoir le vaccin d'AstraZeneca dans la grande région de Québec. Tôt mercredi matin, tout était déjà comblé, tant dans la Capitale-Nationale que dans Chaudière-Appalaches.

• À lire aussi: Le vaccin d’AstraZeneca sera offert aux 45 ans et plus

• À lire aussi: COVID-19: pression de plus en plus forte sur les hôpitaux de la région de Québec

• À lire aussi: Le coût des vaccins explose sans explication

À Québec, un peu plus de 3000 rendez-vous étaient disponibles cette semaine et plusieurs avaient déjà été pris par des gens de 55 ans et plus avant même l’annonce de mardi permettant d’offrir la vaccination à une plus large tranche d'âge. Le CIUSSS de la Capitale-Nationale indiquait en fin de journée qu’environ 80 000 personnes faisaient partie de la tranche des 45-54 ans.

Selon la direction du CIUSSS, l’ensemble des rendez-vous avaient été pris un peu avant 7h mercredi matin.

Bref, les chances étaient minces, et ceux qui ont réussi à obtenir un rendez-vous devraient peut-être songer à faire un détour pour s’acheter un billet de loterie après avoir reçu cette première dose.

Engouement renouvelé sur la Rive-Sud

Sur la Rive-Sud, seules quelques plages horaires au centre de vaccination de Thetford Mines demeuraient disponibles pour le vaccin d'AstraZeneca. Le tout devrait se combler rapidement.

À Lévis, Montmagny et Saint-Georges, il ne restait plus rien lorsque Le Journal a fait le test, vers 9h.   

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoît Dutrizac, sur QUB radio:   

C’est donc dire que les 4000 doses qui avaient été boudées au cours du week-end par des gens de 55 ans et plus dans la région de Chaudière-Appalaches feront le bonheur de citoyens un peu plus jeunes.

La direction régionale maintient malgré tout un service sans rendez-vous. Un système de distribution de coupons tôt le matin dans les centres pourrait permettre à certaines personnes d’obtenir un vaccin.

En entreprise

Le CISSS de Chaudière-Appalaches a aussi commencé sa vaccination directement en entreprise. Des équipes mobiles, avec un potentiel de 800 doses, visitent des entreprises de la région pour y vacciner les employés de 45 ans et plus qui le souhaitent.

Parmi les industries visitées mercredi, notons Exceldor à Saint-Anselme, Boulangerie Vachon à Sainte-Marie et Fonderie Poitras à L’Islet.

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale indiquait de son côté, mardi, que son offre serait bientôt bonifiée par la vaccination en entreprise, mais aucune annonce officielle n’a été faite pour le moment. «Des annonces en ce sens seront faites prochainement», assure le CIUSSS.

200 000 doses pour la province

Restera maintenant à voir si le gouvernement sera en mesure d’envoyer d’autres doses supplémentaires du vaccin d'AstraZeneca. Deux cent mille doses étaient disponibles mardi, selon le ministère de la Santé, mais aucun autre envoi supplémentaire n’est annoncé pour l’instant.

«Le Québec est toujours en attente de confirmation quant aux prochaines livraisons des vaccins AstraZeneca et Covishield», confirmait mercredi matin Noémie Vanheuverzwijn, porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Selon les estimations du ministre de la Santé, 800 000 personnes se qualifiaient dans la province pour les 200 000 doses disponibles. Christian Dubé ne se trompait donc pas en affirmant mardi qu’il faudrait «se lever tôt» pour mettre la main sur l’une de ces doses.

À voir aussi

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres