/news/politics
Navigation

Anglade «est incapable de défendre les valeurs des Québécois», dit Legault

Coup d'oeil sur cet article

La cheffe libérale a « échoué son test de leadership » en se rangeant derrière ses députés qui refusent d’avoir recours à la clause dérogatoire pour défendre la loi sur la laïcité, déplore le premier ministre François Legault.  

• À lire aussi: Passagers en provenance de l’Inde ou du Brésil: Legault demande à Trudeau d’imposer des mesures plus sévères

• À lire aussi: La loi 21 est maintenue, mais invalidée en partie

«Elle est incapable de défendre les valeurs des Québécois , a déclaré en point de presse le chef caquiste. 

M. Legault considère qu’en se positionnant de la sorte, Mme Anglade tourne le dos à une majorité de Québécois qui se sont prononcés en faveur de l’interdiction du port de signes religieux chez les personnes en autorité. 

«Mme Anglade laisse tomber les Québécois, a peur de son caucus et, au lieu de défendre les Québécois, puis ce que souhaitent les Québécois, bien, elle vient de défendre une petite minorité dans son caucus», a affirmé le premier ministre. 

  • Écoutez la chronique de Caroline St-Hilaire à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:

«Pour la laïcité»

En début de journée, la cheffe libérale a précisé qu’elle demeurait malgré tout «pour la laïcité». 

«Mais je ne renouvellerai pas la clause “nonobstant”, c'est la position que nous avons présentement», a-t-elle expliqué en répondant aux questions de la presse parlementaire. 

«La loi sur la laïcité, j'ai toujours dit qu'elle devrait passer le test des tribunaux, qu'on ne renouvellerait pas la clause “nonobstant”, et c'est la position du Parti libéral, point. Je n'ai rien d'autre à ajouter.» 

Piquée au vif

«Ce qu'il fait, c'est de la politique de division», a plus tard réagi Mme Anglade, après avoir pris connaissance des propos du premier ministre. 

«Incapable de défendre les valeurs... [...] À quelles valeurs il fait référence? [...] Je suis québécoise autant que M. Legault», a insisté la cheffe libérale, lors d'une entrevue téléphonique avec notre Bureau parlementaire. 

Celle qui dit reconnaitre l’égalité des sexes, les institutions démocratiques, le fait français et la primauté du droit au même titre que la laïcité de l’État croit que M. Legault a tort de croire que ses «idées» correspondent en tout point aux valeurs des Québécois.