/opinion/faitesladifference
Navigation

Jour de la Terre: prendre le virage vert dans l’industrie des produits naturels, un défi de taille

Jour de la Terre: prendre le virage vert dans l’industrie des produits naturels, un défi de taille
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Depuis plusieurs mois, Laboratoire Suisse a entamé une profonde réflexion au regard de son impact environnemental et des actions concrètes que nous pouvions mettre en place pour encourager un réel changement dans le domaine des produits naturels et des vitamines.  

En raison de la demande croissante pour les suppléments naturels ainsi que la quantité de bouteilles de plastique que cela génère, nous avons pris la décision de réduire notre empreinte environnementale et de nous tourner vers de nouvelles bouteilles écoresponsables faites de matières recyclées à 100%. Ce virage n’est toutefois pas une route facile à emprunter. Notre constat est sans équivoque: il y a beaucoup de travail à accomplir. 

C’est bien connu, nous faisons face à une crise sans précédent avec l’emploi du plastique à usage unique, et surtout, sa revalorisation. Au Canada, chaque année, nous jetons trois millions de tonnes de déchets de plastique. Face à ces chiffres alarmants, nous ne pouvons rester insensibles à la fois en tant que citoyens, mais aussi en tant qu’entreprises. 

Des obstacles

Pour les entreprises qui, comme nous, désirent amorcer un virage écoresponsable, les défis sont nombreux: le manque d’organisations ou d’intervenants pouvant prendre en charge chacune des étapes du cycle de vie des matériaux à revaloriser ainsi que la disponibilité en matière aseptisée de plastique recyclé postconsommation (provenant des bacs bleus) se sont avérés être des obstacles importants. 

Le tout, jumelé au temps requis pour valider et tester les emballages faits de matières recyclées afin de s’assurer que ceux-ci préservent la qualité du produit et respectent les standards exigés par les autorités réglementaires, demande par le fait même aux entreprises beaucoup de détermination pour faire bouger les choses. 

Au Québec, le marché des produits de santé naturels représente environ 10 000 tonnes métriques de plastique par année, soit plus de 17 millions de bouteilles. Et ce marché est en croissance année après année. Imaginez si toutes ces bouteilles de plastique avaient été fabriquées à partir de déchets revalorisés! Imaginez si ces bouteilles étaient constituées de plastique venant de vos bacs bleus... 

Nous sommes très fiers de dire que dès cette année, Laboratoire Suisse aura réduit de 4 tonnes sa consommation de nouveau plastique en utilisant une matière recyclée postconsommation et que ce n’est qu’un début! Nous poursuivons nos démarches pour réduire nos emballages et pour optimiser nos processus afin d’aller encore plus loin. Nous ne baissons pas les bras, car pour Laboratoire Suisse, offrir des produits aidant au maintien de la santé des gens est pour nous aussi intimement liée à la santé de notre planète. 

Ensemble pour la santé de la planète

Chaque année, à l’approche du Jour de la Terre, l’attention médiatique se tourne vers la santé environnementale. Nous nous interrogeons à savoir ce que nous pouvons faire de plus, ce que nous pouvons faire mieux. 

Aujourd’hui, nous souhaitons lancer un appel aux pharmacies, à nos partenaires, à nos fidèles consommateurs et aux différents acteurs du milieu afin d’emboîter le pas pour opérer un réel changement. Ensemble, trouvons des solutions afin de valoriser davantage les matières recyclées et interrogeons-nous sur les actions pouvant réduire de façon progressive notre empreinte écologique. 

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?