/finance/business
Navigation

Ma cabane à la maison: 100 000 boites gourmandes et des retombées de 11,5 millions $

Ma cabane à la maison: 100 000 boites gourmandes et des retombées de 11,5 millions $
Photo Agence QMI, Geneviève Quessy

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 110 000 foyers québécois se sont sucré le bec en commandant des boites gourmandes dans le cadre de l’initiative Ma cabane à la maison, générant des retombées économiques de 11,5 millions $.

• À lire aussi: Reconnaissance importante pour les pourvoiries

Étant donné que les rassemblements sont demeurés interdits ce printemps, les amateurs de sirop d’érable n’ont pas pu se rendre dans les immenses salles à manger des érablières pour se sustenter avec leurs produits sucrés préférés. C’est donc 70 cabanes qui sont venues à eux.

Lancée le 22 février dernier, la campagne a permis d’écouler plus de 110 000 boites gourmandes représentant 500 000 repas traditionnels. On parle de retombées économiques de 11,5 millions $ pour les acériculteurs et leurs partenaires. Rappelons que près de 200 épiceries Metro ont permis aux clients de récupérer les boites gourmandes près de chez eux.

Le gouvernement Legault a accordé des centaines de milliers de dollars pour soutenir Ma cabane à la maison, notamment quand il a investi 317 000 $ pour assurer son développement numérique.

«La réponse des citoyens à notre cri du cœur a été phénoménale! Nous avons été transportés par ce mouvement de solidarité. Sans ce soutien, 75 % des cabanes à sucre auraient pu disparaître à tout jamais. Une immense gratitude m’habite présentement; toute cette entraide me touche beaucoup», a dit Stéphanie Laurin, présidente de l’Association des salles de réception et érablières du Québec (ASEQC) et cofondatrice de Ma cabane à la maison, jeudi, par communiqué.