/news/politics
Navigation

Négos: l’alliance APTS- FIQ lance une campagne de pub «Payée au féminin, c’est terminé!»

syndicats secteur public
Photo d'archives Nancy Bédard, présidente de la FIQ

Coup d'oeil sur cet article

Une alliance de deux syndicats du réseau de la santé et des services sociaux ont lancé jeudi une nouvelle campagne de pub, alors que les négociations dans le secteur public achoppent notamment sur les conditions salariales.

• À lire aussi: Gros salaires et augmentations pour les délégués du Québec à l’étranger

• À lire aussi: Cryptomonnaie controversée: Marsan lié à une firme déjà scrutée par l’AMF

La campagne baptisée «Payée au féminin, c’est terminé!» vise à interpeller le gouvernement Legault sur la discrimination salariale qui persiste dans les secteurs à majorité féminine, comme le secteur de la santé et des services sociaux.

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) et la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) recommandent à Québec un changement de cap en vue de corriger l’«iniquité» salariale dont sont victimes les femmes travailleuses.

«L'expertise des professionnelles en soins et du personnel professionnel et technique doit être reconnue à sa juste valeur et cela passe par un rattrapage salarial et des augmentations de salaire significatives», ont indiqué dans un communiqué les présidentes de l'APTS et de la FIQ, Andrée Poirier et Nancy Bédard.

La proposition du gouvernement Legault de concéder une augmentation de 5 % sur 3 ans est perçue comme une «discrimination salariale» envers le personnel féminin.

«M. Legault et Mme LeBel doivent comprendre le message: en 2021, être payée au féminin, c'est terminé!» ont tonné Mmes Poirier et Bédard.

«Tant que le gouvernement n'offrira pas de rattrapage salarial et que des gains importants ne seront pas obtenus sur la retraite, les droits parentaux et les disparités régionales, l'alliance APTS-FIQ ne pourra pas conclure une entente satisfaisante pour ses 131 000 membres», ont-elles ajouté.

Outre les journaux, la campagne de l’alliance syndicale est prévue sur plusieurs plateformes avec des déclinaisons radiophonique, télévisuelle et numérique.

À voir aussi...