/entertainment/music
Navigation

Charlotte Cardin: la prochaine star mondiale

Coup d'oeil sur cet article

Incontournable avant même la parution de son premier album, Charlotte Cardin démontre qu’elle est là pour pour de bon avec Phoenix.

• À lire aussi - Céline Dion: retour confirmé à Las Vegas

Difficile de croire que Charlotte Cardin lance aujourd’hui son premier album, huit ans après sa participation remarquée à La Voix et six années après la livraison de ses premiers extraits Big Boy et Les échardes, où la principale intéressée est passée autant de chouchou locale à sensation internationale, que d’auteure-compositrice-interprète plutôt pop à artiste délicieusement imprévisible.

Vous l’aurez deviné, Phoenix vient couronner ce cheminement aussi excitant qu’exemplaire. C’est du bon. Du très, très bon. 

De son temps

Phoenix est un amalgame pop hyper intéressant d’influences diverses (R&B sur la pièce titre ouvrant le bal, électro comme en témoigne Meaningless, voire jazz sur Good Girl) qui convergent en un tout sensé, personnel et homogène. Bien que les fans d’Adele et de Lana Del Rey y trouveront leur compte, tout comme celles et ceux qui préfèrent Billie Eillish, notamment, Charlotte Cardin a maintenant un son qui lui est propre. Charlotte Cardin fait... du Charlotte Cardin. Grand bien lui fasse.

Côté textes, Cardin et compagnie multiplient les saynètes hyper contemporaines, quasi signe de la poésie Instagram découlant de Rupi Kaur. On n’y chante pas le désamour avec le grand « D » ici, mais bien les déboires d’une artiste éplorée qui composera ses meilleures chansons après avoir été quittée de façon cavalière par son amant (tel qu’entendu sur Sad Girl). 

D’accord, Charlotte Cardin ne s’adresse pas nécessairement au public de Céline Dion (tel que susmentionné, les textes, musiques et thématiques que livrent l’artiste et son entourage sont plus contemporains), mais l’ambition et la réception, elles, sont semblables.

Après l’ultime ambassadrice de Charlemagne, Béatrice Martin et autres Denis Villeneuve, la province peut officiellement s’enorgueillir d’un nouvel export culturel majeur. On tient ici un album important, bref ! 

Phoenix ★★★★  

À VOIR AUSSI...