/news/society
Navigation

La grève des enseignants de la CSQ annulée

Coup d'oeil sur cet article

La grève des 73 000 enseignants prévue le 27 avril prochain a été suspendue après un avancement dans les négociations avec le Conseil du trésor, vendredi soir. 

• À lire aussi: Une nouvelle grève est annoncée pour le 27 avril: voyez la liste des établissements scolaires concernés

• À lire aussi: Meilleurs services pour les élèves: grève matinale de 73 000 enseignants

La Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et l’Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ-QPAT) ont ainsi décidé de soumettre à leurs membres la dernière proposition de règlement soumise par le Conseil du trésor.

Un avancement qui ne représente toutefois pas une entente de principe, certaines de leurs attentes n’étant pas encore atteintes, ont précisé les organisations dans un communiqué.

«Contrairement à ce qu’avait affirmé le ministre, nous ne sommes pas en train de signer quoi que ce soit avec le sourire. Bien qu’elle facilite l’entrée dans la profession, améliore l’autonomie du personnel et sa rémunération, la proposition de règlement sectoriel qui nous a été soumise ne permet notamment pas d’alléger la tâche à la hauteur de ce qui était souhaité par les enseignants», ont spécifié Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ, et Heidi Yetman, présidente de l’APEQ.

Daphnée Dion-Viens

Les enseignants auront donc le dernier mot dans cette décision, qui ne sera pas rendue publique avant les rencontres avec les membres.

«Nous avons invité les syndicats affiliés qui le peuvent à soumettre en deux temps la proposition à leurs membres pour leur permettre de s’approprier le contenu et de pouvoir voter avec le recul nécessaire dans le contexte virtuel actuel», ont précisé les représentantes syndicales.

Les enseignants avaient annoncé, la semaine passée, une nouvelle action de protestations afin de faire pression sur l’administration scolaire. Près de 58 centres de services et commissions scolaires étaient concernés par cette action.

Les organisations ont cependant annoncé qu’elles «maintiennent les autres moyens de pression actuellement en place».

Rappelons que la question de la rémunération de la fonction publique est toujours en négociation entre le Conseil du trésor et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).