/sports/hockey/canadien
Navigation

L’impossible constance chez le Canadien

Le CH s’incline 4 à 2 contre les Flames à Calgary

Coup d'oeil sur cet article

« Je ne pense pas que les Flames ont vu notre équipe jouer comme nous pouvons jouer. C’est ce que nous apporterons ce soir. »

• À lire aussi: Le CH au naturel

• À lire aussi: «Ça se joue dans la tête» -Danault

• À lire aussi: Cole Caufield poursuit son apprentissage

Dominique Ducharme avait fait cette prédiction après l’entraînement matinal au Scotiabank Saddledome de Calgary. 

Ducharme avait espoir de voir son équipe voguer sur l’élan de son dernier match contre les Oilers à Edmonton. Mais c’était une seule victoire. Une victoire d’affilée, ce n’est jamais très gros comme séquence !

Les Flames n’ont finalement fait aucune découverte. Ils ont revu le même visage du Canadien, celui d’une équipe incapable d’offrir un rendement constant.

Bien loin de l’intensité de mercredi soir contre la bande à Connor McDavid, le Tricolore a trébuché 4 à 2 contre les Flames. 

Dans les messages des derniers jours, on réclamait la présence d’un hockey des séries dans le camp du Canadien. Ce n’était pas le cas pour ce premier match d’une série de trois face à l’équipe de Darryl Sutter. 

« La constance est d’essayer de jouer de la même façon tous les soirs. Mais tu ne gagneras pas tous les matchs, a tempéré le gardien Jake Allen. Nous devrions avoir la même attitude pour chacune de nos rencontres. Nous devons le faire individuellement, mais aussi collectivement. Il faut trouver une façon d’y arriver. »

Une attaque timide 

Sur le plan offensif, le Canadien a choisi de reporter son costume du fantôme avec seulement 19 tirs en direction de Jacob Markstrom. Tyler Toffoli, qui a gaffé sur le premier but des Flames, a terminé la rencontre avec cinq tirs. À lui seul, il a donc obtenu un peu plus de 20% des tirs de son équipe. Toffoli a aussi marqué son 23e but de la saison grâce à la générosité de Markstrom. 

Nick Suzuki a connu un match décevant. Idem pour Eric Staal. Idem pour le duo de Ben Chiarot et Shea Weber. Idem pour Paul Byron et Artturi Lehkonen. Il y avait beaucoup plus de joueurs dans le camp des déceptions. 

Malgré la défaite à sa fiche, Jake Allen a été le meilleur joueur des siens avec 27 arrêts. 

Du côté des Flames, les attaquants Andrew Mangiapane (1 but, 1 passe) et Dillon Dube (1 but) ont réussi à étourdir leurs rivaux toute la soirée. 

Sean Monahan a marqué le but vainqueur sur une belle passe de Johnny Gaudreau, mais c’est surtout les acteurs dans l’ombre des Flames qui ont déstabilisé le Tricolore. 

Derek Ryan, un centre du quatrième trio, a aussi passé un temps considérable dans le territoire adverse.

+
Jake Allen
Allen a gardé son équipe dans le match en 1 ère période avec plusieurs arrêts clés. Sans lui, les Flames auraient gagné ce match par une bien plus grande différence.
-
Nick Suzuki
Oui, Suzuki a frappé le poteau en troisième période. Mais l’Ontarien de 21 ans doit trouver une façon d’élever son jeu dans les matchs importants.
4
2
Première période
1-CGY: Dillon Dube (8) (Mangiapane, Ryan)6:06 2-MON: Tyler Toffoli (23) (sans aide)13:19 3-MON: Joel Armia (6) (Danault)18:24 4-CGY: Andrew Mangiapane (13) (Hanifin, Monahan)AN-19:24
Punitions: Weber (Mon) 18:43.
Deuxième période
Aucun but.
Punitions: Stone (Cgy) 1:03.
Troisième période
5-CGY: Sean Monahan (10) (Gaudreau, Nordstrom)5:58 6-CGY: Elias Lindholm (14) (Monahan)19:52
Punitions: aucune.
Tirs au but
MONTRÉAL 7 - 5 - 7 - 19 CALGARY 13 - 8 - 10 - 31
Gardiens:
MON: Jake Allen (P, 8-9-4); CGY: Jakob Markstrom (G, 16-16-2).
Avantages numériques:
MON: 0 en 1; CGY: 1 en 1.
Arbitres:
Kendrick Nicholson, Graham Skilliter.
Juges de lignes:
Mark Shewchyk, Kiel Murchison.
ASSISTANCE:
0.
Andrew Mangiapane
Johnny Gaudreau
★★
Sean Monahan
★★★

Ce qu’on a remarqué...  

Drouin malade

Jonathan Drouin a participé à la période d’échauffement, mais il n’a pas affronté les Flames. À sa sortie de la glace, Drouin a parlé avec le thérapeute de l’équipe, Graham Rynbend. Quelques minutes plus tard, le CH a confirmé la présence du défenseur Erik Gustafsson à la place du numéro 92. Dominique Ducharme a ainsi misé sur une formation à onze attaquants et sept défenseurs. Le Tricolore a expliqué que le Québécois était malade, mais que ça n’avait aucun lien avec la Covid-19. 

Un spécialiste...

Il y a deux ans à peine, Gustafsson a connu la saison de sa carrière avec 60 points en 79 matchs sous les couleurs des Blackhawks. Aujourd’hui, il cherche simplement à obtenir un rôle avec le CH. À ses débuts avec sa nouvelle équipe, le Suédois a fait de rares présences à cinq contre cinq, mais il a joué à la pointe en supériorité numérique lors de l’unique punition aux Flames. Ducharme a utilisé Weber et Petry sur la deuxième vague. 

Un cas positif

Les Flames ont renoncé à tenir un entraînement matinal en raison d’un cas positif à la COVID-19. En fin d’après-midi, les dirigeants de la LNH ont confirmé que Josh Leivo avait reçu un test positif, mais il n’y a pas eu d’autres cas dans le camp de Calgary. En 36 matchs cette saison, Leivo a marqué trois de ses cinq buts contre le Canadien. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.