/news/society
Navigation

Sondage Léger: la nature et la tranquillité rendent heureux à Shefford

La municipalité se classe au premier rang des villes du Québec où il fait bon vivre

Coup d'oeil sur cet article

Avec ses espaces verts, sa proximité des grands centres et surtout sa tranquillité, la municipalité de Shefford, en Montérégie, a offert à ses habitants le combo parfait pour traverser la pandémie et remporter le titre de la « ville du bonheur ».

• À lire aussi: Sondage Léger: les villes du Québec où il fait bon vivre

« Moi, je le savais que c’était la “ville du bonheur”, je suis né ici et j’ai toujours vécu ici », dit en riant Éric Chagnon, maire de la municipalité de Shefford depuis 2017.

L’indice de bonheur Léger (IBL) dévoile aujourd’hui son palmarès des 100 villes les plus heureuses du Québec. Et c’est la petite communauté de 7000 habitants de Shefford qui s’est hissée en tête du classement avec un IBL de 81,88 en plus d’y entrer pour la première fois.

Située presque à pareille distance de Montréal et de Sherbrooke, à quelques minutes seulement en voiture de Bromont et de Granby, cette petite ville à cheval sur le mont Shefford et sa vallée a tout pour plaire à ceux qui veulent être près des grandes villes, mais qui sont amoureux de la nature.     

  • Écoutez Pierre Côté, président et fondateur de l’Indice relatif de bonheur (IRB) ici    

Harmonie 

D’ailleurs, sur les panneaux à l’entrée de la ville, on peut lire « l’humain en harmonie avec la nature », ce qui représente bien l’état d’esprit ici, pense le maire.

Le maire de l’endroit, Éric Chagnon, est très heureux que sa ville soit nommée « ville du bonheur ».
Photo Chantal Poirier
Le maire de l’endroit, Éric Chagnon, est très heureux que sa ville soit nommée « ville du bonheur ».

« Shefford, ce n’est pas très connu. Mais ce qui plaît, je pense, c’est qu’on n’a jamais dérogé de notre identité rurale et très résidentielle, donc il y a très peu de commerces et les maisons sont très éloignées, avec de grands terrains », estime M. Chagnon.

« C’est sûr qu’avec de grands espaces verts, ça a été plus facile de passer au travers de la pandémie », juge le maire.

Pour Patrick Vanier, un apiculteur propriétaire de l’Hydromellerie Les Saules qui réside ici depuis 60 ans, le cadre de vie est tout simplement incroyable.

Patrick Vanier, un apiculteur qui vit dans la ville de Shefford depuis 60 ans, aime la tranquillité qui se dégage de sa municipalité, ainsi que la forte présence d'espace vert.
Photo Clara Loiseau
Patrick Vanier, un apiculteur qui vit dans la ville de Shefford depuis 60 ans, aime la tranquillité qui se dégage de sa municipalité, ainsi que la forte présence d'espace vert.

« Il y a des cours d’eau, plein de sentiers, une belle piste pour le vélo et une superbe montagne. C’est un cadre naturel exceptionnel », soutient-il.

Tranquillité

C’est ce qui a charmé Jean Beauregard, un agriculteur, qui vit là depuis 2008.

« Ici, il y a une certaine tranquillité, un grand respect de la nature et de très grands espaces, donc c’est ce que tout le monde recherche, surtout avec la pandémie », explique le propriétaire de la ferme West Shefford.

Sonia Lavoie et Marc-André Vermette ne regrettent pas d’avoir quitté Granby pour reprendre il y a trois ans le casse-croûte Aux Délices du Mont.

Marc-André Vermette et Sonia Lavoie, propriétaires du restaurant Aux Délices du Mont, ont trouvé leur paradis en s’installant à Shefford.
Photo Clara Loiseau
Marc-André Vermette et Sonia Lavoie, propriétaires du restaurant Aux Délices du Mont, ont trouvé leur paradis en s’installant à Shefford.

« Ici, c’est vraiment tranquille, ça ne va pas vite, comparé aux grandes villes », confie M. Vermette.

« Avec la pandémie, on a aussi vu que les gens venaient encourager les commerçants, donc on a eu beaucoup de commandes à emporter », renchérit Mme Lavoie.


Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages? Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62