/news/coronavirus
Navigation

Virus: double masque obligatoire pour faire les courses au Pérou

Virus: double masque obligatoire pour faire les courses au Pérou
AFP

Coup d'oeil sur cet article

LIMA | Le Pérou a ordonné l’utilisation obligatoire de deux masques simultanément à l’intérieur de commerces et dans d'autres endroits fortement peuplés, à la suite d’une forte augmentation des décès et des infections à la COVID-19, selon un décret publié samedi.

• À lire aussi: Un milliard de doses de vaccins anti-COVID administrées dans le monde

• À lire aussi: Coronavirus: l’Inde bat un nouveau record de décès

• À lire aussi: Plus de 893 000 cas de COVID-19 en une journée, un record mondial

Cette mesure entre en vigueur lundi.

«L’utilisation d’un double masque est obligatoire pour entrer dans les établissements à risque d’agglomération tels que: centres commerciaux, galeries, supermarchés, marchés, entrepôts et pharmacies», selon ce décret.

Cette mesure s’ajoute à l’utilisation obligatoire d’une visière transparente dans ces mêmes établissements, une mesure imposée par le gouvernement lundi.

Le président par intérim Francisco Sagasti a affirmé, jeudi, que le Pérou est au sommet de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus. Il a ordonné la distribution gratuite de masques à la population.

Pour faire face à cette deuxième vague, le gouvernement a également réimposé, dès le 25 avril, la quarantaine obligatoire, le dimanche à Lima, et dans 41 des 196 provinces péruviennes, principalement dans la région andine et sur la côte.

Le pays compte à ce jour 1,7 million de cas de la COVID-19 pour 59 440 décès.

Le plan de vaccination lancé le 9 février est lent en raison du manque de doses.

Au 22 avril, 559 000 personnes avaient reçu les deux doses nécessaires de vaccin, soit 1,7% des 33 millions d’habitants du Pérou, selon le ministère de la Santé.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres