/lifestyle/health
Navigation

La télémédecine augmente les consultations aux urgences

Coup d'oeil sur cet article

Avec l’augmentation des consultations en télémédecine, beaucoup de patients se retrouvent aux urgences alors qu’ils auraient dû être vus par leur médecin de famille, estiment plusieurs spécialistes.

«La pandémie a permis que cette technologie-là soit utilisée, mais peut-être y a-t-il un abus de l’utilisation de cette technique», a précisé le président du Collège des médecins du Québec, le Dr Mauril Gaudreault, en parlant de la téléconsultation médicale, en entrevue à LCN.

La télémédecine consiste à avoir un rendez-vous avec un médecin de manière virtuelle, que ce soit en vidéoconférence ou par téléphone.

Selon les données du ministère de la Santé, un patient sur deux serait vu par son médecin en téléconsultation.

Le Dr Gilbert Boucher, président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec, avait récemment expliqué que la télémédecine et le fait que les patients ne sont pas auscultés lors de ce type de consultation font en sorte que plusieurs d’entre eux souhaitent tout de même voir un spécialiste et se présentent aux urgences, ou y sont référés par leur médecin.

Toutefois, cette situation embourbe le système de santé, car ces personnes ont souvent des problèmes mineurs qui auraient très bien pu être traités par un omnipraticien.

Pour le Dr Gaudreault et le Collège des médecins, la majorité des consultations nécessitent que les médecins puissent voir leurs patients, pour les examiner, mais aussi pour préserver le lien de confiance entre les individus.

«Le médecin doit assurer le suivi de son patient. S’il est dans une situation où il ne peut lui-même l’examiner, il a l’obligation déontologique de le diriger vers un ou une collègue», a expliqué le président du Collège des médecins. C’est ce qui pourrait expliquer la hausse des consultations à l’urgence.

Le Collège des médecins croit que seulement entre 20 à 30% des consultations devraient se faire en télémédecine. Le Dr Gaudreault a affirmé qu’un rappel à l’ordre avait été fait aux membres du Collège.