/news/health
Navigation

Le sous-financement du système de santé dénoncé dans les Laurentides

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs élus des Laurentides ont uni leurs voix, dimanche, pour dénoncer le sous-financement des infrastructures de santé de la région, en évaluant le manque à gagner à 800 millions $ par année. 

«La Coalition Santé Laurentides (CSL) veut que le gouvernement s’engage en faveur d’un rattrapage financier, respecte les échéanciers prévus pour livrer le projet d’agrandissement et de modernisation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme et accélère les projets de modernisation des cinq autres centres hospitaliers de la région qui ne répondent plus aux normes», a martelé d’entrée de jeu Bruno Laroche, président du Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides et président de la CSL.

Rappelant que les Laurentides ont connu une croissance démographique «fulgurante» dans les 30 dernières années qui ne s'essouffle pas, M. Laroche juge que le financement en santé n'a pas suivi l'essor de la population.

L'hôpital régional de Saint-Jérôme.
L'hôpital régional de Saint-Jérôme.

«On reçoit 1 900 $ par habitant. Au Québec, c’est 3 200 $. [Ça représente] un manque à gagner de 800 millions $» a exprimé le Dr Simon-Pierre Landry, médecin de famille et à l’urgence de l’hôpital de Sainte-Agathe-des-Monts.

Bien qu'elle recense 7,4 % de la population totale du Québec, la région reçoit seulement 4,4 % du budget dédié à la santé, selon la coalition.

Dans un horizon de 15 ans, la région comptera sur son territoire la proportion de personnes âgées de plus de 70ans la plus élevée au Québec, toujours selon les chiffres détaillés de M. Laroche.

Bilan

La coalition dit aussi que les Laurentides ont un bilan déplorable comparativement aux autres régions du Québec. Selon elle, la région se retrouve bonne dernière pour le nombre de lits disponibles par habitant dans plusieurs catégories, comme dans les soins palliatifs et en santé physique.

Le nombre de psychologues et de psychiatres par habitant est aussi au plus bas de la province.

«Le manque à gagner est généralisé. [...] On est la 4e population du Québec, mais la 16e du Québec pour le nombre de médecins [par habitant] dans la région», a exprimé Dre Lyne Couture, médecin de famille et vice-présidente de l’Association des médecins omnipraticiens Laurentides-Lanaudière (AMOLL).

Faute d'avoir accès à suffisamment de ressources en santé, environ 30 % des interventions et consultations sollicitées par la population se font à l'extérieur du CISSS des Laurentides, a expliqué la coalition.

Rappelons également que le 23 mai 2019, la ministre de la Santé de l’époque, Danielle McCann, annonçait que le projet de modernisation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme serait réalisé en une seule phase, en plus d’être bonifié. La communauté laurentienne avait accueilli avec soulagement l’annonce d’au moins 434 millions $ avec le début de la construction en 2023.

En février dernier, l'hôpital de Saint-Jérôme a inauguré son complexe d’hospitalisation rapide. La nouvelle aile, construite en à peine quelques mois, a permis d'ajouter 57 chambres au centre hospitalier, libérant ainsi de la place pour les soins de courte durée.

La CAQ rejette la faute

Appelé à commenter la sortie de la CSL, le cabinet du ministre Christian Dubé a rejeté la faute sur ses prédécesseurs.

«Nous reconnaissons que l’incurie des précédents gouvernements a placé la région en situation de sous-financement», a commenté l'attachée de presse du ministre de la Santé et des Services sociaux, Marjaurie Côté-Boileau.

Celle-ci a plaidé que le projet de modernisation de l’hôpital de Saint-Jérôme se poursuit. «Nous sommes actuellement dans la réalisation du dossier d’opportunités et évaluons les différents scénarios pour que cet important projet pour la région des Laurentides voie le jour le plus rapidement possible», a-t-elle souligné.

Mme Côté-Boileau a ajouté qu'une quarantaine de nouveaux médecins omnipraticiens arriveront dans la région au cours de la prochaine année pour combler différents services, comme l'urgence et les soins à domicile.

Trois principales revendications sont réclamées par la Coalition:        

  • Le gouvernement s’engage à faire un rattrapage financier pour les services de santé des Laurentides  
  • Respecter les échéanciers pour les modernisations de Saint-Jérôme, qui doivent être faites «d’urgence» 
  • Accélération de la modernisation des cinq autres centres de soins hospitaliers des Laurentides 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.