/weekend
Navigation

Parcourir la planète avec Notre-Dame de Paris

gingras
Photo d’archives Daniel Lavoie

Coup d'oeil sur cet article

À Taipei, la capitale de Taïwan, on pourrait presque croire qu’il n’y a plus de pandémie ces jours-ci. « Les restaurants sont ouverts, il n’y a personne avec des masques dans la rue. C’est vraiment bien », mentionne Daniel Lavoie, qui s’y trouve présentement avec la troupe de Notre-Dame de Paris.

On devait faire une entrevue avec Daniel Lavoie pour lui parler de la musique qu’il a créée pour le conte Le vieillard et l’enfant. Mais puisqu’il se trouvait en Asie, on n’a pu s’empêcher de lui demander comment se passait la pandémie là-bas.

Le chanteur est présentement « enfermé » dans une chambre d’hôtel de Taipei où il doit suivre une quarantaine de 14 jours. « Il y a ensuite une semaine de probation, dit-il sur Skype. Mais après, par contre, tout est ouvert. Les salles sont ouvertes et pleines. C’est assez amusant. »

Parce que personne ne peut le déranger durant cette période, Daniel Lavoie en profite pour écrire et faire « plein de choses que je n’ai pas le temps de faire autrement ». Un exemple ?

Il est présentement en train d’appren-dre... l’italien ! « J’étais curieux de savoir si à mon âge [il a 72 ans], j’étais encore capable d’apprendre une langue. Ça va super bien. J’encourage tout le monde à le faire. C’est super stimulant. »

Retrouver Claude Frollo

La troupe de Notre-Dame de Paris jouera durant trois semaines à Taipei. Fait surprenant, c’est le spectacle français qui est présenté au public taiwanais. Des écrans avec sous-titres permettent aux spectateurs de suivre l’histoire.

« C’est ma deuxième fois ici. Les gens connaissent par cœur les chansons, dit Daniel. Ils chantent Le temps des cathédrales avec nous aussi fort, sinon plus, qu’à Montréal ! »

Il y a trois ans, après une pause de 20 ans, Daniel Lavoie a accepté de retrouver son personnage de Claude Frollo dans une nouvelle mouture de Notre-Dame de Paris. « J’étais à l’âge où je me disais que soit je prenais ma retraite soit je faisais quelque chose de stimulant. Je ne pouvais penser à rien de plus stimulant que de sacrer mon camp et aller faire le tour du monde en faisant des shows [rires] ! »

Ces dernières années, il a ainsi visité notamment la Corée, la Chine, Taïwan, le Liban, la Turquie, l’Angleterre, la France et la Belgique.

Même si la COVID a chamboulé le calendrier durant un an, les activités ont repris il y a quelques mois. « On devrait retourner en Chine et en Corée », dit Daniel, qui n’a pas encore été vacciné. « Mais avec ce foutu virus, on ne sait jamais. Il nous surprend à chaque tournant. »

Un conte pour les 7 à 77 ans 

gingras
Photo courtoisie

Se considérant lui-même comme un « fan fini » de Gabrielle Roy, Daniel Lavoie n’a pas hésité longtemps quand on lui a proposé de faire la musique de l’adaptation du conte de la célèbre auteure manitobaine, Le vieillard et l’enfant.

« Ça me touchait beaucoup que l’histoire se déroule au Manitoba », dit Daniel Lavoie, qui vient de Dunrea, dans cette province des Prairies canadiennes. 

Parce qu’il était occupé par des acti-vités professionnelles en France, Daniel Lavoie s’est entouré de différents collaborateurs pour mener ce projet à terme. 

Dominique Fortier et Christian Vézina ont aidé à écrire les chansons. Ingrid St-Pierre, Alexandre Désilets et Les sœurs Boulay y ont prêté leur voix. Benoît Morier a coréalisé l’album.

Selon Daniel Lavoie, ce projet ne s’adresse pas uniquement aux enfants, mais plutôt « aux 7 à 77 ans ». « C’est du Gabrielle Roy. Ce n’est pas un conte pour enfants, même si ça parle de l’enfance. C’est un conte poétique, un peu comme Le Petit Prince. »

Un spectacle musical sur Le vieillard et l’enfant serait-il possible éventuellement ? « Je pense que oui, répond Daniel Lavoie. Roland Stringer [directeur artistique du projet] m’a dit qu’il préparait un spectacle dans le cadre d’un festival. Je ne sais pas si j’en ferai partie parce que ça risque d’arriver à un moment où je vais être parti en tournée quelque part ! »


Le conte de Gabrielle Roy, Le vieillard et l’enfant, adapté par Dominique Fortier, narré par Marie-Thérèse Fortin et avec la musique de Daniel Lavoie, sera sur le marché le 27 avril.