/news/politics
Navigation

Sherbrooke: un homme déclaré coupable de harcèlement envers la députée Labrie

Sherbrooke: un homme déclaré coupable de harcèlement envers la députée Labrie
Photo d'archives Agence QMI, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Le Sherbrookois Jean Godbout a été reconnu coupable lundi de harcèlement criminel à l’encontre de la députée solidaire de Sherbrooke, Christine Labrie.

Jean Godbout a notamment communiqué de façon répétée par courriel avec l’élue entre le 10 avril et le 13 décembre 2019.

L’accusé avait commencé à écrire à la députée pour demander de l’aide dans son combat contre la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Des échanges qui étaient tout d’abord courtois, avant de virer en menaces et en harcèlement.

Il connaîtra sa sentence le 3 mai prochain. 

  • Écoutez l’entrevue de la députée solidaire de Sherbrooke Christine Labrie  

La députée solidaire avait déposé deux plaintes au Service de police de Sherbrooke en décembre 2019 pour des menaces proférées à son endroit, avait-elle indiqué dans une publication Facebook.

«C'est toute une expérience, et maintenant je comprends beaucoup mieux pourquoi c'est difficile pour les femmes de faire cette démarche», avait-elle alors écrit.

Quelques semaines auparavant, en novembre 2019, Christine Labrie avait pris la parole à l’Assemblée nationale pour dénoncer la cyberintimidation et avait invité d’autres femmes politiques à dénoncer les propos haineux dont elles étaient victimes.