/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: l’armée en renfort en Nouvelle-Écosse

Coup d'oeil sur cet article

En réponse à une augmentation importante des cas de COVID-19, la Nouvelle-Écosse recevra l’aide d’une soixantaine de militaires, envoyés par Ottawa, pour l’aider à accélérer la campagne de dépistage de cas.

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: 899 cas supplémentaires, 14 nouveaux décès

La province des Maritimes connait sa période la plus difficile depuis le début de la pandémie en matière du nombre de contaminations. Le nombre de nouveaux cas était de 96 mardi, un sommet inégalé pour cette province de près d’un million d’habitants.

Le nombre de cas actifs de COVID-19 en Nouvelle-Écosse se situe à 419, dont la plupart sont répertoriés dans la région de la région d’Halifax. La tranche d’âge la plus touchée est celle des 20 à 39 ans.

Les renforts arrivent en Ontario

La veille, c’est l’Ontario qui a officiellement demandé de l’aide au gouvernement fédéral pour l’aider à contenir la crise sanitaire, qui a atteint un point culminant au cours des deux dernières semaines. La demande a aussitôt été acceptée par le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair.

L’Ontario recevra donc l’aide de trois équipes médicales et de neuf infirmières en soins intensifs des Forces armées.

De plus, une équipe de médecins et d’infirmières de Terre-Neuve-et-Labrador doit arriver à Toronto lundi pour prêter main-forte. Une deuxième équipe pourrait être envoyée si les besoins l’exigent. Cette opération est financée par le fédéral.

Le ministre Blair a déclaré sur Twitter que le fédéral a «approuvé 70 demandes d’aide des provinces et des territoires pour lutter contre la COVID-19», dont 22 provenant de l’Ontario.

  • Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire et d'Antoine Robitaille avec Benoît Dutrizac, sur QUB radio: 

Le premier ministre Justin Trudeau a aussi annoncé que le gouvernement fédéral pourrait déployer de l’aide d’urgence en Alberta, aux prises avec une vigoureuse troisième vague.

Avec près de 1500 nouveaux cas, le nombre de cas actifs en Alberta est en voie de dépasser le record établi lors de la deuxième vague, à l’automne.

La région de Wood Buffalo, où se trouve la ville de Fort McMurray, a déclaré l’état d’urgence la fin de semaine dernière en lien avec la situation sanitaire.

10 M$ pour l’Inde

De plus, le Canada fournira, par le biais de la Croix-Rouge canadienne, l’équivalent de 10 millions $ en équipements d’urgence pour aider l’Inde à combattre l’épidémie de COVID-19 qui ravage actuellement le pays.

Le don a été annoncé par le premier ministre Justin Trudeau lors d’un point de presse mardi.

Selon M. Trudeau, le montant servira à fournir autant des services ambulanciers d’urgence que du matériel de protection personnel.

Le premier ministre a invité les Canadiens qui veulent contribuer à l’effort de faire un don à la Croix-Rouge canadienne.

De plus, le ministre Marc Garneau doit s’entretenir avec son homologue du Pakistan plus tard en journée pour évaluer comment aider ce pays limitrophe à l’Inde.

Depuis jeudi soir dernier, le Canada a suspendu les vols en provenance de l’Inde et du Pakistan pour une période de 30 jours.

L’Inde connait une troisième vague dévastatrice de la COVID-19. La région de Delhi est particulièrement affectée. Le pays avait battu un record de nouveaux cas en une seule journée depuis le début de la pandémie, alors que le nombre de morts s’approche des 200 000.

À VOIR AUSSI     

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.