/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Foutez la paix à Laurence Jalbert!

Coup d'oeil sur cet article

Je n’en reviens pas.

Alors qu’elle a eu le courage de dénoncer la violence conjugale, alors qu’elle a publié un témoignage crève-cœur, alors qu’elle multiplie les entrevues pour sensibiliser à la cause, Laurence Jalbert se fait varloper par les anti-masques !

Son crime ? Elle a osé se prononcer en faveur du port du masque chez les jeunes. Elle a osé dire qu’elle ne voulait pas que ses petits-enfants contractent la COVID, la lui transmettent et la fassent mourir.

J’ai un message pour la meute qui s’en prend à elle : vous êtes en train d’intimider et de harceler Laurence Jalbert exactement comme son ex faisait avec elle. Bravo les champions !

  • Écoutez la chronique de Sophie Durocher avec Pierre Nantel sur QUB radio:

ENCORE ET ENCORE

Depuis son passage à Tout le monde en parle, Laurence Jalbert est la cible de tous les « anti-masques obligatoires » qui traînent son nom dans la boue comme si elle était le diable incarné. C’est tout juste s’ils ne menacent pas de faire un autodafé avec ses CD.

Heu, si vous n’êtes pas d’accord avec la position de quelqu’un, ça ne vous tente pas de débattre, d’argumenter, ou même de piquer une jasette, tout simplement ?

La pire représentante de la bande de hyènes qui ont montré les dents face à la rousse chanteuse, c’est la chanteuse et comédienne Annie Dufresne, qui s’en est donné à cœur joie sur Facebook.

Elle a interpellé Laurence Jalbert en la traitant de... Oh, vous savez quoi ? Je ne vais même pas reproduire ici ses attaques de bas étage.

Sa diarrhée verbale était bourrée d’insultes et de fautes d’orthographe.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Relis-toi, Annie, avant de cracher ton venin sur une femme qui vient de raconter le calvaire qu’elle a subi aux mains d’un pervers narcissique pendant onze ans !

Venant d’Annie Dufresne, plus rien ne m’étonne. Cette starlette s’en était prise quelques heures auparavant à la comédienne Julie Le Breton. Son crime ? Elle s’était fait photographier en se faisant vacciner.

Comme l’a si bien et si clairement expliqué Annie Dufresne : « T’as plus de chance d’avoir des complications de ce codage de protéines Spikes qui se photocopie (sic) à l’infinie (sic) dans ton corps causant un affaiblissement du système. Dans deux ans si ça fait comme les tests sur les animaux, les organes gonfles (sic), infertilité, mort. »

Ce qu’il y a de bien, quand je lis les sorties Facebook d’Annie Dufresne, c’est que je découvre qu’elle est une humoriste qui s’ignore.

Comme lorsqu’elle écrit : « Je voulais pu en parler mais faut amener l’autre revers de la médaille ». Ou quand elle parle de : « le monde qui pensent que bigpharma ont la science infuse ».

Même Jean Perron et ses perronismes (« Il a pris la foudre d’escampette ») ne m’ont pas fait rire autant.

AU NOM DE LA RAISON

Annie Dufresne et tous les membres de son groupe « J’ai fait mes recherches » ont tout à fait le droit d’être anti-vaccin, anti-masques, anti-confinement, anti-passeport vaccinal, anti-Legault, anti-Arruda, anti-toutte.

Mais avant d’être anti-Laurence Jalbert, ils devraient peut-être se rappeler que la seule raison pour laquelle la belle Gaspésienne est dans les médias, c’est pour dénoncer la violence. Pas pour en subir. Encore.