/sports/hockey/canadien
Navigation

Staal encore au neutre

Pourtant, le vétéran joueur de centre admet se sentir mieux depuis cinq matchs

Oilers vs Canadiens
Photo Martin Chevalier Après avoir inscrit le but vainqueur à son premier match avec le Canadien le 5 avril dernier, Eric Staal a été félicité par le gardien Carey Price.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a eu le scénario heureux du premier match avec un but vainqueur en prolongation contre les Oilers d’Edmonton, mais depuis c’est le grand vide. À ses 14 premiers matchs avec le Canadien, Eric Staal n’a pas eu l’effet escompté avec deux buts et un dossier de -8. 

Marc Bergevin n’a pas payé la lune pour acquérir Staal des Sabres de Buffalo, en donnant des choix de 3e tour et de 5e tour au repêchage de 2021. Malgré ce prix modeste, le CH s’attendait probablement à un impact plus grand de son centre de 36 ans. 

On ne s’attendait pas à le voir remplir le filet adverse régulièrement, mais on croyait à une possible relance après un début de saison pénible avec les Sabres. 

À la veille du match contre les Jets, Staal a offert une évaluation honnête de son jeu. Il savait qu’il aurait besoin d’une période d’adaptation avec sa nouvelle équipe.

« Je n’avais pas un chiffre en tête pour savoir quand j’étais pour mieux me sentir, a-t-il dit. J’espérais que c’était pour survenir assez rapidement. J’ai joué plusieurs matchs après une semaine à rester sur mon divan en quarantaine. Il y avait plusieurs changements en peu de temps et je ne me sentais pas très confortable. Depuis cinq matchs, je me sens mieux. Physiquement aussi. J’ai été efficace dans certaines régions. Je dois récupérer des rondelles et jouer plus en territoire adverse. Je comprends maintenant mieux notre système. »

Même s’il n’a pas obtenu de point à ses cinq dernières rencontres, Staal considère que sa période d’adaptation est maintenant derrière lui. 

« Non, je ne cherche plus mes repères. Je me sens bien, a-t-il expliqué. Je sais ce que je dois faire pour contribuer. J’ai joué avec différents coéquipiers et dans différentes situations. Mon esprit est clair, je veux faire une différence. »

Un vieux trio

Sur la glace, Staal découvrira encore de nouveaux coéquipiers. Si Dominique Ducharme garde les mêmes trios qu’à l’entraînement, il sera au centre de Michael Frolik et de Corey Perry au prochain match. 

On parle d’un trio avec beaucoup d’expérience. Les trois attaquants ont un âgé combiné de 104 ans ! 

« Dans la LNH, je ne me suis probablement jamais retrouvé au sein d’un trio aussi vieux. Nous sommes dans la LNH depuis longtemps. Nous avons connu de belles carrières. Nous voudrons jouer en zone offensive. Nous aurons besoin de foncer au filet et de générer de l’attaque. »

D’ici la fin de la saison, Ducharme aimerait bien que Staal s’inspire de Perry, qui a réussi à produire à un bon rythme (9 buts, 9 passes en 41 matchs) malgré ses 35 ans. 

« Est-ce que Staal peut produire comme avant ? Ça dépend quand, a rétorqué Ducharme. Aujourd’hui, il ne jouera pas comme il le faisait dans la vingtaine. Il a encore de belles qualités. Il se place bien près du filet, il utilise son corps, il protège la rondelle, il a aussi l’expérience et les habiletés pour compléter les jeux. C’est la même chose avec Perry. Il a déjà marqué 50 buts en une saison, mais on ne s’attend pas à ça de lui aujourd’hui. » 

Des cas douteux

Absents face aux Maple Leafs, Tomas Tatar et Paul Byron n’ont pas participé à l’entraînement. Il y a peu de chances de les voir en uniforme contre les Jets. 

« Ils sont évalués sur une base quotidienne, a précisé Ducharme. Mais de ne pas les voir sur la glace aujourd’hui, ça complique les choses pour rentrer dans un match. On sait que ce ne sera pas une très longue durée. Ils reviendront dans les prochains matchs. Ça ne regarde pas bien pour les deux prochains matchs puisqu’ils n’ont pas patiné ce matin. »

Ducharme a aussi donné des nouvelles de son gardien numéro un, Carey Price, qui a passé un test mercredi pour un suivi concernant sa commotion cérébrale. 

« C’était positif comme résultats, a-t-il noté. Il s’en va dans la bonne direction. Il a recommencé à faire des exercices aujourd’hui. C’est une bonne nouvelle. »

Frappé de façon accidentelle par Alex Chiasson, des Oilers, Price a manqué les cinq dernières rencontres des siens.