/news/currentevents
Navigation

Denis Turcotte prend la tête du Service de police de la Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Denis Turcotte, actuel directeur adjoint du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), sera désigné aujourd’hui à la tête du Service en remplacement du chef Robert Pigeon qui prendra sa retraite en juin, a appris Le Journal.

M. Turcotte, 52 ans, œuvre au sein du SPVQ depuis 1992. Il a donc gravi les échelons, un à un, depuis son entrée en poste, il y a pratiquement 30 ans. 

Depuis novembre 2019, il occupait le poste stratégique de directeur adjoint (développement organisationnel et affaires policières). Il faisait figure de numéro 2 du Service, surtout depuis le récent départ à la retraite d’un autre directeur adjoint : Jocelyn Bélanger.

« Denis Turcotte ? Sincèrement, c’est un choix un peu surprenant. C’est un numéro deux correct, mais je ne pense pas qu’il possède la personnalité pour être chef », a affirmé une source qui connaît les arcanes du milieu policier à Québec et qui a requis l’anonymat. Un autre contact bien informé nous a décrit l’homme comme étant « affable ». « Mais je doute qu’il ait “la pogne” que ça prend pour le poste de directeur », a-t-il poursuivi, dubitatif.  

Selon nos informations, M. Turcotte était en concurrence avec deux personnes qui possédaient une longue feuille de route à la Sûreté du Québec. Le comité de sélection a donc décidé d’une promotion à l’interne pour remplacer M. Pigeon qui était en poste depuis novembre 2016 et qui a dirigé les troupes lors des attentats de la grande mosquée (janvier 2017) et de l’Halloween (octobre 2020). 

La Centrale de police

Le premier grand chantier du nouveau chef sera celui de la Centrale de police, à Charlesbourg, dont la première pelletée de terre est toujours prévue pour ce printemps. L’édifice doit être construit au coût de 101,5 M$ et inauguré en novembre 2023. 

Selon les derniers chiffres connus, la vaste réorganisation policière coûtera au moins 124 M$. Cette somme pourrait toutefois augmenter à cause des coûts supplémentaires pour la décontamination du terrain de l’édifice F.-X. Drolet, dans Saint-Roch, où seront situés un poste de quartier et la cour municipale. 

À la Ville de Québec, la réorganisation policière est un dossier sensible. En 2018, cet enjeu fut à l’origine du départ fracassant du vice-président du comité exécutif, Jonatan Julien, qui est devenu par la suite député puis ministre caquiste.