/entertainment/tv
Navigation

L'écrivain Claude Jasmin décède à 90 ans

Claude Jasmin
La Petite Patrie
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

L’auteur Claude Jasmin est décédé dans la nuit du 28 au 29 avril à l’âge de 90 ans, a rapporté son site internet jeudi.

«Nous avons le regret d’annoncer que Claude Jasmin est décédé cette nuit. Il aura marqué toute une génération avec ses écrits», peut-on lire sur la page du créateur, message signé de la main du webmestre, Marc Barrière.

Claude Jasmin est né le 10 novembre 1930 dans le quartier Villeray, à Montréal, dans la paroisse Sainte-Cécile. C’est d’ailleurs à lui et son roman du même titre que l'on doit l’expression «Petite Patrie» pour désigner ce coin de la ville. L’ouvrage a été adapté en téléroman, toujours sous le titre La Petite Patrie, à Radio-Canada, de 1974 à 1976, certainement l’une des œuvres les plus connues de monsieur Jasmin. En plus d’en écrire les textes, Claude Jasmin y est brièvement apparu comme comédien.

Claude Jasmin
La Petite Patrie
ÉRIC CARRIÈRE/AGENCE QMI

Selon son site web, l’artiste développe le goût de l’écriture dès l’adolescence. Paul Buissonneau lui donne l’une de ses premières chances comme acteur, décorateur et marionnettiste en l’engageant dans sa célèbre «Roulotte» de théâtre amateur en 1953.

De 1954 à 1956, il enseigne la peinture. Cette même année, il intègre Radio-Canada à titre de scénographe-décorateur aux émissions jeunesse.

  • Écoutez la chronique de Gilles Proulx au micro de Richard Martineau sur QUB radio:

Son premier roman, Et puis tout est silence, est publié en 1965. Claude Jasmin nous a offert une cinquantaine d’ouvrages, auxquels s’ajoutent des pièces de théâtre, des scénarios pour le petit écran, des essais et des portraits.

Outre La Petite Patrie, pour la télévision, monsieur Jasmin a écrit les populaires séries Métro-boulot-dodo, Dominique et Boogie-woogie 47/48.

On pleure le décès de l’auteur Claude Jasmin   

Divers politiciens du Québec ont rendu hommage, jeudi sur Twitter, à l’auteur québécois Claude Jasmin, décédé au cours de la nuit dernière.

«Claude Jasmin était un de nos grands artistes québécois. À la fois romancier, scénariste et animateur, il nous aura marqués, entre autres, par son roman “La Petite Patrie”. J'offre mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches», a écrit Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications.

«Un grand nous quitte aujourd'hui. Mes pensées accompagnent les proches de Claude Jasmin. Auteur, scénariste, acteur, et mille autres choses, monsieur Jasmin a participé à magnifier Montréal, à travers son oeuvre. Je penserai à vous ce soir, dans ma Petite-Patrie», a quant à elle publié Valérie Plante, mairesse de Montréal.

«Je garde de beaux souvenirs, entre autres de “La Petite Patrie”. Mes condoléances à tous ses proches», a exprimé François Legault, premier ministre du Québec.

«Je suis triste d'apprendre le décès de Claude Jasmin, l'homme de tous les talents. Merci Claude pour ton apport exceptionnel à la culture. J'aurai une pensée pour toi chaque fois que je serai de passage dans La Petite-Patrie. Mes plus sincères condoléances à sa famille», a réagi Denis Coderre.
 

  • Écoutez la chronique d'Anaïs Guertin-Lacroix sur QUB radio