/news/education
Navigation

Une quarantaine de cégeps en grève en mai

STOCKQMI-ÉCOLE
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les professeurs de cégeps affiliés à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) tiendront deux journées de grève en mai pour dénoncer l’impasse dans les négociations de leur nouvelle convention collective. 

Cette protestation, qui aura lieu de midi le 11 mai à midi le 13 mai, touchera 45 établissements et plus de 15 000 enseignants.

La convention collective des professeurs est maintenant échue depuis un an et ceux-ci sont en pourparlers avec le gouvernement de François Legault depuis 18 mois.

«L'exaspération est bien là. On sent que le gouvernement joue la carte de l'usure et les pourparlers font du surplace depuis un bon moment. [...] Si nous en sommes là aujourd'hui, c'est que nous sommes arrivé.es au bout de nos options pour faire progresser les discussions et nous n'hésiterons pas à exercer notre droit de grève si la situation ne débloque pas d'ici là», a fait savoir jeudi par voie de communiqué le vice-président responsable du regroupement cégep de la FNEEQ, Yves de Repentigny.

On dénonce le fait que les chargés de cours de la formation continue soient moins bien payés que les professeurs du régulier. On demande également plus de ressources dans les techniques lourdes de santé et pour l’encadrement des étudiants en situation de handicap.