/news/coronavirus
Navigation

79% des Québécois disent oui au vaccin contre la COVID-19

L’immunité collective est à portée de main, selon un sondage Léger

79% des Québécois disent oui au vaccin contre la COVID-19
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Un record de 79 % des Québécois veulent désormais se faire vacciner contre la COVID-19, un chiffre qui augure bien pour l’immunité collective nécessaire au retour à une vie un peu plus normale.

• À lire aussi: Début de la vaccination de masse au Québec dès vendredi

• À lire aussi: Le déconfinement pourrait ne se faire qu’à la fin de l’été

« Le vaccin, ce n’est pas juste un produit chimique. Ça donne de l’espoir. Les statistiques vont continuer à augmenter dans les prochaines semaines, parce qu’on voit que ça fonctionne », prédit Jean-Marc Léger, dont la firme Léger suit l’évolution des intentions de vaccination depuis des mois. 

Si 65 % des Québécois adultes se disaient prêts à relever leur manche pour avoir une injection dans un sondage en octobre, ils sont aujourd’hui 79 % à vouloir leur dose, ou à l’avoir déjà reçue, selon le plus récent coup de sonde de Léger. 

Pour l’ensemble du pays, ils sont maintenant 80 % à souhaiter être vaccinés ou à déjà l’être, comparativement à 63 % il y a six mois.

« C’est un palier important qu’on a franchi cette semaine », se réjouit M. Léger.  

Car le seuil pour atteindre l’immunité collective – la protection contre le coronavirus grâce à un nombre suffisant de personnes immunisées – se situe justement entre 70 et 80 %, selon plusieurs experts.  

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:  

Une piqûre populaire

Les 55 ans et plus se montrent particulièrement enthousiastes : 88 % d’entre eux comptent se faire vacciner, alors que 76 % des 18-34 ans et 73 % des 35-54 ans veulent faire de même. 

Parmi les Québécois de tous âges qui hésitent à les imiter, 10 % jugent que le vaccin est dangereux et 12 % ne savent pas s’il l’est. 

Preuve que la vaccination amène un vent d’espoir dans la province, 31 % des répondants d’ici croient que le pire de la crise est derrière nous, soit beaucoup plus que le 17 % de la moyenne canadienne. 

« Les gens pensent qu’on est en train de tourner le coin de la crise. Il faut dire qu’on a vécu la troisième vague beaucoup moins fortement », convient M. Léger.

Les Ontariens, qui ont connu des sommets de nouveaux cas dans les dernières semaines, ne sont que 9 % à penser de même.

  • Écoutez l’entrevue de Luc Bonneville, professeur titulaire à l’Université d’Ottawa spécialiste en communication et santé

Un cas à part

Quant à la satisfaction envers les mesures adoptées par François Legault, elle se maintient autour de 70 %, après un sommet de 95 % à la mi-avril 2020. 

« C’est exceptionnel. Legault est le seul qui a tenu le coup, avec [les premiers ministres des] provinces de l’Atlantique », souligne M. Léger. 

Dans l’Ouest, plusieurs premiers ministres conservateurs ne recueillent pas plus de 37 % d’appui. 


Ce sondage web de Léger en collaboration avec La Presse canadienne a été réalisé auprès de 1548 Canadiens entre les 23 et 26 avril 2021. La marge d’erreur est de ± 2,49 %, 19 fois sur 20.

Comprendre la comorbidité


Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages? Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

À VOIR AUSSI...   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.