/news/coronavirus
Navigation

79% des Québécois disent oui au vaccin contre la COVID-19

L’immunité collective est à portée de main, selon un sondage Léger

79% des Québécois disent oui au vaccin contre la COVID-19
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Un record de 79 % des Québécois veulent désormais se faire vacciner contre la COVID-19, un chiffre qui augure bien pour l’immunité collective nécessaire au retour à une vie un peu plus normale.

• À lire aussi: Début de la vaccination de masse au Québec dès vendredi

• À lire aussi: Le déconfinement pourrait ne se faire qu’à la fin de l’été

« Le vaccin, ce n’est pas juste un produit chimique. Ça donne de l’espoir. Les statistiques vont continuer à augmenter dans les prochaines semaines, parce qu’on voit que ça fonctionne », prédit Jean-Marc Léger, dont la firme Léger suit l’évolution des intentions de vaccination depuis des mois. 

Si 65 % des Québécois adultes se disaient prêts à relever leur manche pour avoir une injection dans un sondage en octobre, ils sont aujourd’hui 79 % à vouloir leur dose, ou à l’avoir déjà reçue, selon le plus récent coup de sonde de Léger. 

Pour l’ensemble du pays, ils sont maintenant 80 % à souhaiter être vaccinés ou à déjà l’être, comparativement à 63 % il y a six mois.

« C’est un palier important qu’on a franchi cette semaine », se réjouit M. Léger.  

Car le seuil pour atteindre l’immunité collective – la protection contre le coronavirus grâce à un nombre suffisant de personnes immunisées – se situe justement entre 70 et 80 %, selon plusieurs experts.  

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:  

Une piqûre populaire

Les 55 ans et plus se montrent particulièrement enthousiastes : 88 % d’entre eux comptent se faire vacciner, alors que 76 % des 18-34 ans et 73 % des 35-54 ans veulent faire de même. 

Parmi les Québécois de tous âges qui hésitent à les imiter, 10 % jugent que le vaccin est dangereux et 12 % ne savent pas s’il l’est. 

Preuve que la vaccination amène un vent d’espoir dans la province, 31 % des répondants d’ici croient que le pire de la crise est derrière nous, soit beaucoup plus que le 17 % de la moyenne canadienne. 

« Les gens pensent qu’on est en train de tourner le coin de la crise. Il faut dire qu’on a vécu la troisième vague beaucoup moins fortement », convient M. Léger.

Les Ontariens, qui ont connu des sommets de nouveaux cas dans les dernières semaines, ne sont que 9 % à penser de même.

  • Écoutez l’entrevue de Luc Bonneville, professeur titulaire à l’Université d’Ottawa spécialiste en communication et santé

Un cas à part

Quant à la satisfaction envers les mesures adoptées par François Legault, elle se maintient autour de 70 %, après un sommet de 95 % à la mi-avril 2020. 

« C’est exceptionnel. Legault est le seul qui a tenu le coup, avec [les premiers ministres des] provinces de l’Atlantique », souligne M. Léger. 

Dans l’Ouest, plusieurs premiers ministres conservateurs ne recueillent pas plus de 37 % d’appui. 


Ce sondage web de Léger en collaboration avec La Presse canadienne a été réalisé auprès de 1548 Canadiens entre les 23 et 26 avril 2021. La marge d’erreur est de ± 2,49 %, 19 fois sur 20.

Comprendre la comorbidité


Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages? Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

À VOIR AUSSI...   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres