/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

Avant qu’il n’en reste plus!

Coup d'oeil sur cet article

C’est le collègue Claude Langlois, aujourd’hui Méchant Raisin honoraire, qui a développé l’idée : vous parler d’un vin avant qu’il n’en reste plus à la SAQ ! 

Nous dégustons un nombre impressionnant d’échantillons. Malheureusement, nous ne trouvons pas toujours le temps ni la place pour vous parler de tous les bons vins dégustés. D’autant que pour plusieurs, il s’agit de produits de spécialité dont les quantités sont petites et qui connaissent un, voire deux arrivages dans l’année. Autrement dit, vous risquez de les manquer, ce qui serait dommage. Voici donc cinq vins qui méritent qu’on leur coure après !

Buvez moins. Buvez mieux. 

Château Mourgues Du Grès, Les Galets 2020, Costières de Nîmes 

18,45 $
Photo courtoisie
18,45 $

France 13 %

1,8 g/L – Biologique | ★★★ | $$

Code SAQ : 10259753

Un classique au répertoire des vins de Côtes-du-Rhône à la SAQ. Adossée à la Méditerranée, l’appellation Costières de Nîmes profite d’un climat sec et chaud, ce qui explique notamment qu’on retrouve plus de 25 % des producteurs certifiés biologiques. Assemblage dominé par la syrah auquel on ajoute grenache, carignan et marselan. Le tout est vinifié sans soufre et en cuve béton. Fruité explosif avec des notes de garrigue, de poivre et de cassis. C’est ample, juteux, frais et de longueur appréciable. Un des meilleurs rapport qualité/prix sous les 20 $. 

Mengoba, Brezo 2019, Bierzo 

18 $
Photo courtoisie
18 $

Espagne 13,5 %

1,7 g/L | ★★★ | $$

Code SAQ : 14426897

Bordelais d’origine, Gregory Perez s’est formé dans les grands châteaux du Médoc avant de suivre la trace de ses ancêtres en revenant travailler la vigne en Espagne. C’est en León, dans le Bierzo, qu’il fonde Mengoba y Vinedos. Il y cultive le cépage mencia en altitude (entre 500m et 600m), ce qui permet de maximiser l’apport de chaleur en journée et la fraîcheur la nuit (ce qu’on appelle « l’amplitude thermique » dans le jargon du vin). Peu sulfité, le vin offre des parfums aguicheurs de cerise, de prune et de violette. C’est souple, tonique et d’une grande digestibilité. 

Domaine de la Patience, Syrah 2019, Coteaux du Pont du Gard 

16,30 $
Photo courtoisie
16,30 $

France 13,5 %

2,3 g/L – Biologique | ★★ 1/2 | $ 1/2

Code SAQ : 14060952

Belle découverte que cette syrah vinifiée en cuve béton, l’idée étant de préserver le côté fruité du cépage plutôt que les notes de fumée du bois de la barrique. Certifiées bio depuis 2008, les vignes se situent entre Nîmes et Avignon. Des parfums de bonne intensité qui laissent paraître des tonalités de fruits noirs, d’olive et d’eucalyptus. En bouche, on sent une matière nourrie, ronde avec des tanins soyeux. C’est lisse, rafraîchissant avec de jolies notes poivrées en finale. Belle affaire ! 

Domaine de Puech Redon, Apparente 2019 

21,40 $
Photo courtoisie
21,40 $

France 12,5 %

1,2 g/L – Biologique/Nature | ★★★ | $$

Code SAQ : 14339056

La bombe de fruits ! Majoritairement constitué de cinsault bichonné avec soin et amour par Cyril Cuche. On y ajoute un peu de mourvèdre et du grenache. On laisse 20 % de grappe entière pour apporter du tonus tannique et on laisse macérer pendant 5 à 7 jours en cuve béton. Non filtré, non collé et aucun ajout de soufre. Bref, du vin naturel. Et le résultat est fort probant : des notes de prune, de figue, de fraise et d’épices douces. C’est léger, nourri et axé sur la pureté du fruit. Indice de picolabilité élevé. 

Benjamin Bridge, NV, Nouvelle-Écosse 

29,95 $
Photo courtoisie
29,95 $

Canada 11 %

5,4 g/L | ★★★ 1/2 | $$ 1/2

Code SAQ : 13593239

Si je vous demande de m’indiquer où au Canada on élabore des vins qui se mesurent aux plus beaux champagnes, vous allez me répondre Niagara, Québec, Okanagan ou Prince Edward County. Eh bien non ! Vous n’avez pas complètement tort puisqu’on y produit de la belle bulle, mais jamais aussi complexe et racée que chez Benjamin Bridge, une winery située... en Nouvelle-Écosse ! Et c’est le Québécois Jean-Benoît Deslauriers, œnologue en chef, qui fait briller ces vins. La cuvée non millésimée (NV) paraît chaque année encore meilleure. Il faut savoir qu’elle s’appuie sur un assemblage de vins de réserve allant jusqu’à 2002. Un vin fin, dense, salivant et diablement festif. Bravo !