/news/politics
Navigation

Jennie Carignan à la tête d’un groupe sur les inconduites sexuelles dans l’armée

GEN-INONDATIONS-CONFERENCE-ARMÉE
Photo d'Archives, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La lieutenant-général Jennie Carignan a été nommée, vendredi, à la tête du groupe Chef Conduite professionnelle et culture, qui s’assurera de veiller aux plaintes liées aux inconduites sexuelles dans l’armée canadienne. 

• À lire aussi: Inconduites dans l’armée

• À lire aussi: Inconduites dans l’armée: Louise Arbour à la tête d’un examen externe

«Cette nouvelle organisation de [niveau 1] sera l’autorité fonctionnelle pour toutes les questions relatives à la conduite professionnelle au sein du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes (FAC)», ont indiqué, dans une nouvelle directive, la sous-ministre de la Défense nationale, Jody Thomas, et le chef d’état-major de la Défense par intérim, le lieutenant-général Wayne Eyre.

Ce groupe constitue donc le premier volet de la refonte structurelle du ministère et des FAC, en traitant de toute forme d’inconduite systémique, allant de l’inconduite sexuelle à la discrimination, en passant par l’iniquité en matière d’emploi et aux abus de pouvoir en milieu de travail.

«Nous pouvons commencer dès maintenant à traiter les inconduites et à effectuer un changement de culture en attendant que les décisions quant à un examen externe et un mécanisme de signalement indépendant soient finalisées», ont assuré Mme Thomas et le lieutenant-général Eyre.

La lieutenant-général Jennie Carignan n’en est pas à son premier haut poste de gestion dans les FAC. Enrôlée en 1986, elle a occupé différents postes d’état-major et a participé à de nombreuses missions à l’étranger. Elle a également été promue, en août 2019, au commandement de la mission de l’OTAN en Irak.

Le ministère de la Défense nationale et les FAC sont dans l’eau chaude, depuis plusieurs mois, après des révélations d’allégations d’inconduites sexuelles à l’encontre du chef d’état-major à la retraite Jonathan Vance.

Ottawa a par ailleurs nommé, jeudi, l’ancienne juge à la Cour suprême Louise Arbour pour mener un examen externe et indépendant sur ces problèmes.