/sports/opinion/columnists
Navigation

Le 49ers tente le tout pour le tout en optant pour le quart-arrière Trey Lance

Trey Lance
Photo AFP Trey Lance

Coup d'oeil sur cet article

En optant pour le quart-arrière Trey Lance avec le troisième choix, les 49ers tentent le grand coup pour procurer à leur gourou offensif Kyle Shanahan l’arme de destruction massive de ses plus machiavéliques fantasmes.

• À lire aussi: Retour sur la première ronde du repêchage de la NFL

Manifestement, tout n’est pas gagné. Après tout, les Niners ont payé une lourde rançon aux Dolphins pour obtenir leur troisième choix et ainsi tenter de changer leur destin, mais l’inconnu demeure énorme.

Lance a évolué à North Dakota State, où il a fait face à une opposition médiocre, sans parler du fait qu’il ne compte que 17 départs, un échantillon minime en termes d’expérience. 

Sauf que Lance est le genre de quart-arrière multidimensionnel qui peut transformer sa position, un match, une franchise.

Depuis qu’il est aux commandes des 49ers, Kyle Shanahan n’a jamais disposé d’un joujou dont le talent se rapproche de celui de Lance. Il a bien espéré avec Jimmy Garoppolo, mais les jours de ce dernier sont désormais comptés à San Francisco. Trop de blessures, trop de déceptions, pas assez de lustre.

UN BEAU RISQUE

Pendant de longues semaines, la rumeur voulait que les 49ers optent pour le quart-arrière Mac Jones avec leur troisième choix. Jones aurait constitué un choix plus fade. En optant pour Lance, les 49ers se présentent au bâton en visant la clôture. C’est le message qu’ils lancent.

Parfois, en pensant au coup de circuit, on fend l’air, mais combien de fois les 49ers allaient se retrouver dans une telle position, à repêcher au troisième rang, avec une équipe si près du but ?

En effet, il est facile d’oublier qu’il n’y a même pas deux ans, cette équipe se retrouvait au Super Bowl. La défensive est redoutable. La ligne offensive a tout pour dominer. Les receveurs Deebo Samuel et Brandon Aiyuk sont extrêmement dynamiques. L’ailier rapproché George Kittle figure parmi les meilleurs du circuit. Le jeu au sol, sous Shanahan, n’est jamais improductif. 

L’unique raison qui explique que les 49ers étaient si bien positionnés pour tenter un grand coup au repêchage, c’est les nombreuses blessures subies en 2020. Un alignement solide revient l’automne prochain, bonifié d’un quart-arrière qui en bénéficiera.

SITUATION IDÉALE

En d’autres mots, Trey Lance aura le choix des cadeaux et tombe dans une situation totalement inespérée pour tout jeune quart-arrière.

Combien de jeunes pivots se retrouvent au sein de clubs qui en bavent, qui sont criblés de trous, et à qui on exige des miracles et plus encore ?

Plusieurs estiment que Lance n’est pas prêt à sauter sur le terrain dès cette année. Pourtant, malgré son expérience universitaire limitée, il a évolué au sein d’une attaque de style professionnel et, initialement, il pourra faire des ravages avec ses jambes avant de peaufiner son bras.

Si Garoppolo demeure à bord, le jeunot pourra apprendre tranquillement, mais il ne faudra pas s’étonner qu’il soit le partant dès le jour 1. À North Dakota State, il a démontré qu’il savait prendre de sages décisions et étant intercepté une seule fois. Il est athlétique à souhait, il possède un bras canon et n’hésitera pas à décocher en zone profonde, un domaine dans lequel Jimmy G se montre souvent frileux. 

Les 49ers prennent un risque gigantesque, mais avec un esprit offensif affûté comme Kyle Shanahan aux commandes, il était interdit de continuer de se contenter d’un simple. Le coup de circuit gagnant est potentiellement dans le cercle d’attente.