/news/society
Navigation

Reprise graduelle des activités au Port de Montréal

STOCKQMI-PORT-MONTREAL
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les activités du Port de Montréal vont reprendre graduellement leur cours, samedi, le Sénat ayant adopté vendredi soir le projet de loi spéciale mettant fin à la grève des débardeurs entamée en début de semaine.

• À lire aussi: Des centaines de personnes manifestent pour les travailleurs à Montréal

• À lire aussi: [EN IMAGES] Près de 20 000 personnes à la manif contre les mesures sanitaires

• À lire aussi: Journée internationale des travailleurs: des manifestations en Europe, malgré la COVID

Les 1150 débardeurs avaient quitté leur boulot lundi pour protester contre les changements imposés à leurs horaires de travail par l’Association des employeurs maritimes (AEM). 

Les pourparlers entre les deux parties pour le renouvellement de la convention collective des débardeurs devront se poursuivre, mais toute grève est maintenant écartée afin de maintenir les activités portuaires. Des amendes sont prévues si les débardeurs ne retournent pas sur les quais. 

Le porte-parole du Syndicat des débardeurs, Michel Murray, a indiqué vendredi que l’organisation avait l’intention de contester la loi C-29 devant les tribunaux canadiens et l’Organisation internationale du travail. 

En plus de la grève générale illimitée déclenchée lundi, les débardeurs faisaient aussi une grève partielle des heures supplémentaires et des quarts de travail du week-end depuis quelques semaines. 

Selon l’Administration portuaire de Montréal (APM), les biens transitant au quotidien au port ont une valeur moyenne de 275 millions $ et il faudra «plusieurs jours de travail» pour rétablir les opérations. 

Les «clients en attente d'importer ou d'exporter des marchandises doivent donc s'attendre à des délais pour les prochaines semaines», a indiqué aussi l’APM, samedi, dans un communiqué. 

L’APM a mentionné que ses équipes, de même que «les opérateurs de terminaux et les partenaires intermodaux du rail et du camionnage s'affairent depuis quelques jours à préparer la reprise des activités portuaires». 

Une dizaine de navires sont par ailleurs en direction du Port de Montréal et près de 20 000 conteneurs EVP (équivalents vingt pieds) se trouvent sur les quais en raison de la grève, a-t-on détaillé. 

«Cette nouvelle étape charnière permet au Port de Montréal de retrouver la stabilité et la pleine capacité de remplir son rôle stratégique de service public, et ce sans interruption à long terme, un rôle particulièrement important alors que nous sommes encore en pleine pandémie», a dit Martin Imbleau, PDG de l’APM, par communiqué. 

«Notre priorité est maintenant de planifier la reprise des activités portuaires et d'assurer un service efficace et fluide aux importateurs et exportateurs d'ici, ainsi qu'à notre client ultime, la population, dans les meilleurs délais possible», a poursuivi M. Imbleau. 

Les débardeurs du Port de Montréal doivent de leur côté ouvrir la marche du 1er mai, samedi après-midi, à partir du parc La Fontaine. 

Pour sa part, l’Association des employeurs maritimes a indiqué dans une déclaration relayée aux médias qu’elle «prend acte» de la loi spéciale adoptée vendredi soir. «Nous prenons acte de la loi adoptée hier soir par le gouvernement du Canada et nous allons la respecter. Selon les dispositions de la convention collective, les activités au port reprendront graduellement aujourd’hui.»