/news/green
Navigation

Météo: un vent du nord jouera les trouble-fêtes

Météo: un vent du nord jouera les trouble-fêtes
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La pluie a beau être terminée pour quelques jours, le temps frais n’a pas complètement disparu pour autant. Malgré des maximums de 17 °C attendus dimanche à Montréal, les gens qui s’aventurent à l’extérieur risquent d’avoir quelques frissons de plus en raison d’un puissant vent du nord.

En effet, les vents du nord-ouest pourraient atteindre des rafales de 50 km/h à Montréal, et de 60 km/h à Québec. Des maximums de 10 °C sont prévus à Montréal et à Québec samedi, et des maximums de 17 °C à Montréal et de 13 °C à Québec dimanche. Toutefois, avec un point de rosée très bas, la sensation de froid sera assez élevée.

Le point de rosée se définit comme étant la température à laquelle on doit refroidir l’air pour atteindre la saturation (100% d’humidité relative), et ce, à pression constante. Plus l’écart entre la température réelle et la température du point de rosée est important, plus l’air est sec. De la même manière, plus l’écart est mince, plus l’air est humide.

En météorologie, ce concept est parfois utilisé pour estimer le niveau de confort, comme une température ressentie. Le point de rosée détermine en effet si la transpiration s’évaporera de la peau, causant ainsi un rafraîchissement de l’organisme.

La nuit de vendredi a d’ailleurs été particulièrement froide. La ville de Val-d’Or, en Abitibi-Témiscamingue, s’est rapprochée d’un record de basse température pour un 1er mai, avec - 6,8 °C. La marque actuelle est de - 8,9 °C et elle date de 1974, selon Environnement Canada.