/finance/business
Navigation

Trois vice-présidentes vendent du Cogeco

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, nous faisons un survol des transactions d’initiés, des investissements dans les entreprises d’ici et de l’actualité des sociétés cotées en Bourse.

Elles réalisent des gains de près de 300 000 $

Photo courtoisie

Trois vice-présidentes de Cogeco Communications ont empoché près de 300 000 $ en exerçant des options d’achat d’actions de l’entreprise montréalaise, la semaine dernière. Les trois dirigeantes – Liette Vigneault (photo), Elizabeth Alves et Diane Nyisztor – sont employées du fournisseur de services de télécommunications depuis plusieurs années. Le titre de Cogeco Communications a progressé de près de 20 % jusqu’ici en 2021.

Botpress amasse 15 millions $ US

Photo tirée de LinkedIn

La jeune entreprise Botpress de Québec a recueilli pas moins de 15 M$ US lors d’une ronde de financement menée par les firmes Decibel Partners et Hike Ventures de Californie ainsi qu’Inovia Capital de Montréal. Fondée en 2017 par Sylvain Perron (photo), Botpress compte actuellement 25 salariés. Elle facilite la création de robots conversationnels qui permettent de communiquer par la voix avec des ordinateurs et d’autres appareils électroniques.

Un Québécois vend du Sobeys

Simon Gagné, chef de la direction des ressources humaines de Sobeys, a vendu pour près de 650 000 $ d’actions de la société mère du détaillant, Empire, à la mi-avril. Sobeys est notamment propriétaire des chaînes IGA et Rachelle Béry au Québec.

Des aides de 13 M$ pour Annexair

Québec et Ottawa ont consenti des prêts totalisant 13 millions $ à l’entreprise Annexair de Saint-Germain-de-Grantham pour la commercialisation d’un nouveau produit « vert ». Concepteur et fabricant d’appareils de ventilation, Annexair remplacera l’acier par du plastique recyclé dans la production des caissons de ses systèmes. Fondée en 1998, Annexair compte Facebook, Google, la NASA, Boeing, Ikea et l’Université Harvard parmi ses clients.

MIMs récolte 5 M$

À la mi-avril, la jeune entreprise montréalaise My Intelligent Machines (MIMs) a récolté 5 millions $ auprès de sept investisseurs, dont Anges Québec, Desjardins Capital, Real Ventures et MEDTEQ+. Le Centre hospitalier de l’Université de Montréal a récemment accordé un contrat à MIMs pour faire le tri dans les innombrables publications scientifiques portant sur la COVID-19.

Investissement de 19 M$ chez Quali-T-Groupe

L’entreprise Quali-T-Groupe (QTG) investira près de 19 M$ pour une nouvelle usine à Bromont. Québec et Ottawa financeront une grande partie des travaux avec des prêts de 13 M$. Le projet doit consolider 43 emplois et en créer 14 nouveaux. Fondée en 1929, QTG est spécialisée dans la transformation de produits en acier.