/weekend
Navigation

Valérie Chevalier: une cause qui lui tient à cœur

COURTOISIE Andréanne Gauthier
Photo courtoisie, Andréanne Gauthier L'autrice Valérie Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Pendant des semaines, l’actrice et écrivaine Valérie Chevalier a animé Le tout petit talk-show de Star Académie. À son tour maintenant d’être interviewée, pour en savoir plus sur les livres qu’elle aime.

Qu’avez-vous lu de bon au cours de ces dernières semaines ?

J’ai lu beaucoup de livres ces derniers temps, dont Mister Big ou la glorification des amours toxiques d’India Desjardins. Ça explique comment la fiction peut teinter notre façon de chercher un partenaire.

COURTOISIE Andréanne Gauthier
Photo courtoisie

J’ai également lu Pour l’amour des hommes de Liz Plank, qui parle des modèles de virilité irréalistes et des idéaux négatifs auxquels les hommes tentent en vain d’adhérer. En tant que société, on en est en partie responsable et ce livre propose des solutions pour savoir comment gérer ça.

Comme vous animez Le tout petit talk-show de Star Académie, on serait curieux de savoir quels sont vos tout petits livres préférés.

COURTOISIE Andréanne Gauthier
Photo courtoisie
  • Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles de Steve Gagnon. Là encore, c’est une réflexion sur la masculinité. Je m’intéresse beaucoup au féminisme et ce livre pose un regard très intéressant sur ce que vivent les hommes. En gros, les femmes se sont affranchies de plein de restrictions, mais pas les hommes. 
  • Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie. C’est la retranscription d’une conférence TED, et ça se lit vraiment rapidement. C’est un petit livre que j’ai aimé parce que le féminisme est un sujet tellement vaste que des fois, on ne sait pas par où le prendre pour l’aborder. Mais là, comme il n’y a pas beaucoup de pages, c’est accessible et on ne croule pas sous les citations. Ça fait moins peur ! C’est une petite introduction au féminisme, avec ses notions de base. De plus, les mots utilisés sont justes. 

Sinon, tous formats confondus, quels ont été jusqu’à présent vos plus gros coups de cœur ?

COURTOISIE Andréanne Gauthier
Photo courtoisie
  • Bonjour tristesse de Françoise Sagan. J’ai adoré. C’est bien écrit et ça m’a ramenée à mon adolescence, à la plage de France que j’ai tant aimé visiter. Je l’ai également écouté en version audio. C’est Catherine Deneuve qui raconte et j’ai aussi trouvé ça bien. 
COURTOISIE Andréanne Gauthier
Photo courtoisie
  • Ma mère avait raison d’Alexandre Jardin. J’aime tout de cet écrivain : sa plume, sa démesure, son côté rêveur. Ici, il rend hommage à sa mère, qui a aimé plusieurs hommes en même temps. Ça lui a offert une autre perspective de la vie et pour lui, ça a été un cadeau inégalable. Ce livre-là m’a beaucoup plu.
  • Journal d’un amour perdu d’Eric-Emmanuel Schmitt. Un livre que j’ai lu par petites bouchées. L’auteur nous parle du vide qu’a amené le décès de sa mère. J’ai trouvé ça magnifique, entre autres à cause de l’élégance avec laquelle il parle des émotions. J’ai la chance de ne pas avoir encore perdu quelqu’un de cher et avec ce livre, j’ai pu entrevoir la grande douleur que ça amène. 
  • Bad feminist de Roxane Gay. En plus d’être vraiment très clair, le discours de ce livre fait écho à ma façon de voir le féminisme. Par exemple, même si c’est une cause qui me tient à cœur, je ne vais pas aller manifester dans les rues avec des pancartes !

Vous est-il déjà arrivé de terminer un roman en regrettant qu’il n’y ait pas 200 ou 300 pages de plus ?

Ça m’arrive souvent, mais je respecte le choix de l’auteur de ne pas avoir écrit plus de pages. Comme j’écris moi aussi des livres, je le suis là-dedans.

Est-ce qu’il y a un livre qui a compté plus que tous les autres dans votre vie ?

Mademoiselle Liberté d’Alexandre Jardin. Ça parle d’une jeune fille de 18 ans, qui s’est accordé la permission de vivre ses rêves audacieux. Je l’ai lu à peu près au même âge, et c’est comme si ça m’avait aussi donné la permission de rêver et de ne pas être gênée d’exiger de grandes choses de la vie.

Peu importe son année de publication, quel roman auriez-vous aimé avoir écrit ?

COURTOISIE Andréanne Gauthier
Photo courtoisie

En fait, il y en aurait deux : Une chambre à soi de Virginia Woolf, parce que ce livre fait écho à tout mon féminisme et à mon besoin d’indépendance en tant que femme. Et puis il y a Les maisons de Fanny Britt. Ah que c’est un bon livre ! Il raconte la vie quotidienne d’une jeune mère qui s’apprête à revoir son grand amour d’enfance. La façon dont c’est décrit, c’est superbe. 

COURTOISIE Andréanne Gauthier
Photo courtoisie

Si vous étiez en ce moment dans une librairie, quel livre achèteriez-vous sans hésiter ?

Sûrement Le crépuscule des fauves de Marc Levy. J’aime les livres de Marc Levy. Pour moi, c’est de la lecture bonbon ! Par contre, quand je mets les pieds dans une librairie, je sors toujours de là avec trois ou quatre livres. Pas seulement un !

COURTOISIE Andréanne Gauthier
Photo courtoisie