/investigations
Navigation

Le patineur artistique Shawn Sawyer était obsédé par son poids durant sa carrière olympique

GEN-DOCUMENTAIRE-PATINAGE
Photo Agence QMI, Joël Lemay Shawn Sawyer a vécu l’anorexie et la boulimie pendant sa carrière de patineur artistique.

Coup d'oeil sur cet article

Sur la glace, Shawn Sawyer impressionnait par sa créativité, sa flexibilité et ses prouesses techniques. Le patineur artistique s’est entraîné sans arrêt pour y arriver, certains jours sans rien manger.

Shawn a quitté sa petite ville du Nouveau-Brunswick à 15 ans pour tenter de percer dans le milieu du patinage artistique. L’image que le miroir lui renvoyait devait être parfaite. Dès son entrée dans l’élite, il devient obsédé par son poids.  

GEN-DOCUMENTAIRE-PATINAGE
Photo Agence QMI, Joël Lemay

«J’ai essayé un peu de tout, dont des régimes, explique-t-il. Un peu de tout», ça inclut l’anorexie et la boulimie. 

«Je pouvais ne rien manger du tout, certains jours. Je m’entraînais complètement à jeun. Je n’ai jamais demandé aux autres patineurs ce qu’ils faisaient, mais tout le monde avait sa propre technique. Les gens ne voulaient pas révéler leur secret, parce qu’ils pensaient avoir trouvé la bonne façon de perdre du poids.» 

À l’époque, lorsqu’il ne réussit pas ses sauts ou que sa performance n’est pas à la hauteur, Shawn met la faute sur son poids. Il croit alors qu’il n’a pas fait assez d’efforts. Et lorsqu’il réussit, il attribue son succès à sa perte de poids.   

  • Écoutez la journaliste Marie-Christine Noël et Julianne Séguin, ex-patineuse artistique, avec l’animateur Jean-François Baril dans son balado Avantage NumériQ  

«Il y a une grosse culture du silence dans plusieurs aspects du sport. Surtout dans le nôtre. Beaucoup de silence face aux troubles alimentaires», soutient-il. 

On le voit lors d’une compétition à Nagoya, au Japon, en 2010.
Photo d'archives, AFP
On le voit lors d’une compétition à Nagoya, au Japon, en 2010.

«Cassé» par l’entraîneur

Ce silence fait partie d’un système, où plusieurs acteurs ferment les yeux, selon lui.  

«Je pense qu’ils s’en rendent compte, quand l’athlète a perdu le contrôle. Mais avant de se rendre là, ça peut être long. Si l’entraîneur s’en rend compte et que les performances sont bonnes, il ne va pas en parler.»

GEN-DOCUMENTAIRE-PATINAGE
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Avec le recul, Shawn considère qu’il a été complètement «cassé» par son entraîneur. «Prendre quelqu’un qui a autant de passion que moi et ne plus lui faire aimer son sport, je pensais que ça ne se pouvait pas [...] l’abus psychologique fait partie du patinage artistique.» 

Shawn a pris sa retraite de la compétition en 2011, mais n’a jamais quitté le patinage. Il aide aujourd’hui les jeunes patineurs à développer leur propre style sur la glace et performe avec le Cirque du Soleil.

Shawn Sawyer (36 ans)  

  • Patinage artistique en simple         
  • 12e aux Jeux olympiques de Turin, 2006         
  • Médaillé d’argent aux Championnats du Canada, 2011         
  • Une pirouette porte son nom                  

SI VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE

Des organismes sont là pour vous écouter

ANEB Québec (Anorexie et boulimie Québec) 

1 800 630-0907 • anebquebec.com

Sport’Aide  

1 833 211-2433 • sportaide.ca

Notre dossier complet: