/entertainment/tv
Navigation

Ruth Ellen Brosseau inspire une série télé

Après Lâcher prise, Isabelle Langlois prépare La candidate

Ruth Ellen Brosseau
Photo d'archives Ruth Ellen Brosseau en mai 2011, quelques jours après son élection surprise aux élections fédérales. Son histoire a inspiré l’auteure Isabelle Langlois, qui prépare une nouvelle comédie intitulée La candidate.

Coup d'oeil sur cet article

Une série librement inspirée du célèbre parcours de Ruth Ellen Brosseau, cette candidate-poteau devenue vice-présidente du Nouveau Parti démocratique, est présentement en chantier à Radio-Canada.

Produite par Encore Télévision, la boîte derrière Les beaux malaises, Les pays d’en haut et Fugueuse, La candidate est signée par Isabelle Langlois. Après avoir parlé d’épuisement professionnel dans Lâcher prise, l’auteure explorera la politique.

Isabelle Langlois a dévoilé les détails du scénario lors d’un panel de discussions à Content Quebec on Demand, un rendez-vous virtuel consacré aux contenus québécois organisé par C21Media, un influent média spécialisé britannique.

La candidate brossera le portrait d’une mère monoparentale débordée qui – pour aider un vieil ami du secondaire – accepte de poser sa candidature aux élections provinciales dans une circonscription où elle n’a supposément aucune chance de gagner... et où elle n’a jamais mis les pieds. L’objectif est simple : permettre au parti qu’elle représente de revendiquer sa présence partout au Québec.

Les choses prennent toutefois une tournure inattendue quand, pendant qu’elle fête son anniversaire à New York, elle apprend qu’elle a remporté le scrutin.

Une « étincelle »

Cette prémisse n’est pas sans rappeler l’exemple de Ruth Ellen Brosseau. En 2011, la vague orange avait propulsé cette ex-gérante adjointe d’un bar d’Ottawa, qui parlait à peine le français, dans Berthier-Maskinongé aux élections fédérales. Sa victoire par 5000 voix de majorité avait étonné tout le monde. Son voyage à Las Vegas pour fêter ses 27 ans, fait en pleine campagne électorale, avait également provoqué de vives réactions.

Joint au téléphone, le producteur Vincent Gagné (Encore Télévision) indique que l’histoire de Ruth Ellen Brosseau a été une « étincelle » pour Isabelle Langlois.

« Elle a créé une série complètement originale, une série à propos d’un poisson hors de l’eau, une femme qui intègre un milieu qu’elle ne connaît pas du tout, qui doit apprendre une nouvelle job, qui n’a aucune idée des enjeux, qui n’a aucune compétence. »

Vincent Gagné parle d’une fiction ancrée dans l’univers politique, mais différente des autres séries québécoises ayant précédemment exploré le genre, comme La Maison-Bleue, Bunker, le cirque et Marilyn.

Pas avant 2022

La candidate ne prendra pas l’antenne demain matin. Isabelle Langlois a terminé l’écriture des quatre premiers épisodes seulement. Aucune actrice n’a encore été choisie pour défendre le personnage principal. Et côté tournages, on semble viser 2022.

Chose certaine, les personnes qui participent au projet en parlent avec enthousiasme.

« Chaque fois qu’un nouveau scénario arrive dans ma boîte e-mail, c’est comme Noël, a déclaré le réalisateur Sébastien Gagné (Lâcher prise, Le chalet) à Content Quebec on Demand. Il y a beaucoup d’humour et d’intelligence. »

Pour sa part, la script-éditrice Catherine Léger (La déesse des mouches à feu, Les invisibles) affirme rire et pleurer en lisant les textes.

« Il y a quelque chose de très émouvant à propos du personnage principal. Elle doit devenir cette grande politicienne, mais elle n’a pas encore les outils pour y arriver. »