/entertainment/star-academie
Navigation

Star Académie: Luce Dufault fière et émue pour sa fille

Star Académie: Luce Dufault fière et émue pour sa fille
COURTOISIE JULIEN FAUGÈRE/TVA PUBLICATIONS

Coup d'oeil sur cet article

Non, Lunou Zucchini n’a pas beaucoup parlé de sa chanteuse de mère pendant son séjour à l’Académie, mais la chaleureuse accolade que les deux femmes se sont donnée au sortir de scène de Lunou, dimanche, ne laissait planer aucun doute sur l’amour qui les lie.

• À lire aussi: Star Académie: les cotes d’écoute explosent pour la finale

Volubile, les yeux brillants, Luce Dufault s’est confiée sur ce chapitre important pour elle aussi, comme maman.

«Je suis tellement fière, heureuse pour elle, a-t-elle commencé. Je pense que ce qui nous rend le plus fiers, mon chum et moi, c’est que son côté humain ressort beaucoup. Peu importe ce qu’elle fera dans la vie, ça, ça va toujours l’accompagner. C’est de son cœur dont on est le plus fiers...»

«C’était étrange de la voir vivre des moments aussi exaltants, extraordinaires et de ne pas pouvoir la prendre dans nos bras, ne pas pouvoir en parler avec elle... Mais on est terriblement fiers de l’avoir vue s’épanouir ainsi à distance, sous nos yeux. On connaît nos enfants, mais quand ils sont dans un milieu comme ça, avec tout ce qu’il faut pour travailler, pour avancer, et de les voir évoluer à une telle vitesse... C’est hallucinant!» a ajouté Luce.

  • Écoutez la chronique culturelle d’Anaïs Guertain-Lacroix à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:

Star Académie: Luce Dufault fière et émue pour sa fille
Photo Agence QMI, Joël Lemay

«J’ai des croûtes à manger!»

Quand Star Académie a débuté, Lunou venait d’achever sa formation en théâtre musical au Collège Lionel-Groulx et n’avait aucune possibilité d’auditionner pour des projets artistiques, en raison de la pandémie. La brasserie où elle travaillait a elle aussi fermé ses portes à cause de la COVID-19.

Luce Dufault l’a donc vivement encouragée à ne pas bouder sa chance de participer à Star Académie au lieu de rester au chômage, et a vite constaté que sa fille s’épanouissait au gré du processus d’auditions. Auparavant, Lunou n’avait participé que deux fois à En direct de l’univers, celui dédié à sa mère en 2013 et l’édition spéciale fête des Mères en mai 2020.

«Surtout quand j’ai vu les profs qu’il y aurait, Lara Fabian, l’équipe qui se tricotait, les profs d’identité artistique... Je me disais: ben voyons donc! Tant qu’à rester chez vous, va chercher ce que tu peux!»

Star Académie: Luce Dufault fière et émue pour sa fille
Photo Agence QMI, Joël Lemay

La professionnelle de la chanson qu’est Luce Dufault s’épate d’ailleurs du cheminement accompli par son aînée en termes de voix, de technique et d'autres rudiments du métier dans les dernières semaines.

«Je n’en reviens pas! J’ai des croûtes à manger [Rires]. Moi, je n’ai pas eu cet entraînement dans ma vie. Il va falloir qu’elle me donne des petits trucs! Je trouve ça fou. Vocalement, l’interprétation... La danse, on n’en parle même pas, moi j’ai deux pieds gauches! [Rires] J’envie tout ce bagage qu’elle a accumulé en si peu de temps.»

Est-ce que Luce et Lunou chanteront ensemble sur scène prochainement? Luce reçoit déjà beaucoup de demandes en ce sens, mais le dernier mot reviendra à Lunou, assure-t-elle. La nouvelle sensation devait justement souper chez ses parents, lundi, et la question devait être discutée.

«Oui, je comprends que les gens veulent un duo, mais il faut que la décision vienne d’elle...»

Lunou de Tadoussac

Enfin, question que plusieurs se posent sûrement: quelle est l’origine du doux prénom si particulier de Lunou (qui est aussi le nom de la maison de disques de Luce Dufault)? Celle-ci sourit spontanément avant d’enchaîner avec l’histoire.

«J’étais au Festival de la chanson de Tadoussac, dans le temps où j’avais mon band de blues. J’étais plus jeune que Lunou, je devais avoir 22 ans, et je chantais dans un bar, le soir et le jour. Une femme venait me voir avec son enfant. Elle adorait ce que je faisais. Et sa fille s’appelait Lunou. Elle était mignonne et attachante. J’ai craqué pour cette enfant-là, et je me suis dit que, si j’avais une fille, je l’appellerais Lunou.»

«Quand j’ai accouché, j’étais certaine que je portais un gars, a poursuivi Luce. Quand l’infirmière m’a annoncé que c’était une fille, ç’a tout de suite été ma Lunou. Ce qui est drôle, c’est qu’après, on a repris contact avec cette fille-là. Lunou a le nom de famille de son père, Zucchini. Et la Lunou que j’avais rencontrée s’appelait Lunou Samson-Poireau... deux légumes comme noms de famille!» termine Luce Dufault.

Luce Dufault a récemment repris sa tournée et dévoilé la chanson Mémoires, écrite par David Goudreault. Pour toutes les dates, on consulte le productionsmartinleclerc.com.