/news/politics
Navigation

La Mauricie prête pour les élections fédérales

Coup d'oeil sur cet article

La Mauricie sera prête pour les élections fédérales dès qu'elles seront déclenchées. Les directeurs de scrutin ont déjà choisi leur quartier général, recruté leur personnel administratif et identifié les lieux de votations.

Il ne reste qu'à activer la machine, mais pour l’instant, le gouvernement Trudeau se refuse à évoquer la tenue prochaine d'élections.

«C'est la vaccination, c'est la lutte à la pandémie, c'est la relance économique qui constitue la priorité du Parlement. Ce ne sont pas les élections», a martelé en entrevue avec TVA Nouvelles, mardi, le ministre Pablo Rodriguez, lieutenant politique des libéraux au Québec.

Le député bloquiste Louis Plamondon s'attendait à des élections en mai, immédiatement après la présentation du budget fédéral. Il est donc prêt depuis un bon moment déjà.

«Tous les postes sont comblés en termes de direction de la campagne. L'argent a été ramassé. Alors on attend le signal du départ», a confié avec fébrilité le député qui en sera à sa 12e élection.

L'ex-députée néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau n'exclut pas un retour dans le comté de Berthier-Maskinongé. «Je ne ferme pas la porte à la politique. On sait qu'on peut avoir une élection n'importe quand», a-t-elle indiqué.

Le directeur de scrutin du comté de Trois-Rivières, Robert Ricard, occupera les mêmes bureaux qu'à l'élection de 2019. Pour respecter les règles de distanciation, ses lieux de votation seront plus nombreux qu'en temps normal. Il y aura moins de sections de vote dans chacun.

Sa maxime pour la prochaine élection sera «vote sécuritaire et respect des règles sanitaires».