/news/routesenderoute
Navigation

La démolition complète de l’ancien pont Champlain toujours prévue pour 2024

La démolition complète de l’ancien pont Champlain toujours prévue pour 2024
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

En janvier 2024, l’ancien pont Champlain aura complètement disparu du paysage montréalais, comme prévu, et vous pourriez mettre la main sur des morceaux de la structure.

• À lire aussi: Le pont Samuel-De Champlain en rouge et or

La démolition de l’ancien pont Champlain se fera dans les temps et aucun dépassement de coûts n’est à prévoir, a indiqué la société les Ponts Jacques-Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) lors d’une conférence de presse, mardi.

Les travaux de démolition de l’ancien pont Champlain, qui devraient coûter 400 millions $, s’échelonneront jusqu’en janvier 2024. L’aménagement des rives où se trouve toujours le vieux pont est prévu, lui, en 2025.

La démolition complète de l’ancien pont Champlain toujours prévue pour 2024
Joël Lemay / Agence QMI

Jusqu’à 200 personnes travailleront sur ce chantier.

Des mesures ont été mises en place pour limiter les impacts des travaux de démolition sur l’environnement, comme l'aménagement de deux corridors de migration pour permettre aux poissons d’atteindre l’archipel du lac Saint-Pierre.

Un morceau du pont Champlain?

Un concours a été lancé pour réutiliser des matériaux qui seront laissés derrière à la suite de la destruction de l’ancien pont Champlain.

Les personnes, les organismes et les groupes qui souhaitent donner une deuxième vocation à des pièces du pont peuvent soumettre leur projet avant le 31 mai.

La démolition complète de l’ancien pont Champlain toujours prévue pour 2024
Joël Lemay / Agence QMI

Inauguré en juin 1962, l’ancien pont Champlain a été mis hors service le 28 juin 2019 après l’ouverture du nouveau pont Samuel-De Champlain, qui relie Brossard et Montréal.

D’autres travaux cet été

Des travaux majeurs se dérouleront cet été sur quatre autres infrastructures du Grand Montréal, soient les ponts Jacques-Cartier et Honoré-Mercier, l’autoroute Bonaventure et le tunnel de Melocheville, a souligné PJCCI.

Les travaux d’entretien sur le pont Honoré-Mercier, qui seront effectués entre juin et septembre, occasionneront des entraves majeures à la circulation. Le coût de ces travaux, qui prendront un total de huit fins de semaine et 15 jours supplémentaires à réaliser, est estimé à 230 millions $.

À l’approche de l’été, les automobilistes montréalais doivent s’attendre à des entraves similaires sur les routes de la métropole que dans les années passées, selon le directeur principal, Projets de PJCCI, Dominique Blouin.

À VOIR AUSSI